JEKYLL GERTRUDE (1843-1932)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paysagiste anglaise née à Londres le 29 novembre 1843 et morte le 8 décembre 1932, Gertrude Jekyll figure parmi les plus importants promoteurs d'un jardin plus « naturel », ou même « sauvage » (wild garden). Elle apporta en outre aux théories de son collègue William Robinson (1838-1935) la sensibilité et la culture qui leur faisaient défaut.

Issue d'une famille aisée, Gertrude Jekyll reçoit une éducation musicale et artistique, puis voyage à travers les îles grecques, tout en étudiant l'architecture et l'histoire. La peinture constitue son principal centre d'intérêt jusqu'en 1891, date à laquelle elle commence à éprouver des troubles de la vision. Elle se consacre alors pleinement au jardinage. Son goût la porte vers la simplicité et le désordre méthodique des jardins de cottages anglais. Elle travaillera comme journaliste avec Robinson et écrira plusieurs livres à succès, mais sa contribution essentielle à l'art des jardins demeurera dans les créations qu'elle signe avec l'architecte sir Edwin Lutyens (1869-1944). Par son art de combiner les couleurs et les variétés de la flore locale, elle sut conférer rythme et douceur aux structures élaborées par Lutyens, inaugurant ainsi avec ce dernier un nouveau type d'architecture des jardins.

—  Universalis

Bibliographie

G. Jekyll, Couleurs et jardins, illustrations de C. Wess, Herscher, Paris, 1988 (éd. or. Colour Schemes for the Flower Gardens, 1936) ; Naissance d'un jardin : un florilège illustré, textes choisis par C. Lewis, trad. de l'anglais par J.-P. Bardos, ibid., 1989 (éd. or. The Making of a Garden, 1985) ; Propos sur le jardin, traduit et adapté de l'anglais par P. Le Louarn, La Maison rustique, Paris, 1993 (éd. or. A Gardener's Testament, 1937).

Classification

Pour citer l’article

« JEKYLL GERTRUDE - (1843-1932) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-jekyll/