KRULL GERMAINE (1897-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Germaine Krull restera la dame de Métal, la photographe inspirée par la « nouvelle objectivité », qui refusa toujours de se laisser aller aux gratuités du formalisme et n'en fit jamais qu'à son « regard », celle qui disait, dès 1931 : « L'objectif est un œil mieux fait que l'œil. Il mérite de voir le monde mieux fait que le monde, ou autrement fait, ce qui est déjà très bien. Chaque angle nouveau multiplie le monde par lui-même. »

Germaine Krull est née en 1897 à Wilda-Poznań, en Pologne, de parents allemands. Au cours de son enfance, elle séjourne un peu partout en Europe et tout particulièrement à Paris. De 1916 à 1918, elle étudie la photographie à Munich, où elle réside avec sa mère. Après avoir commencé un travail sur le portrait, elle ouvre un studio à Munich en 1919, puis à Berlin en 1919 et 1920. De 1921 à 1923, elle vit aux Pays-Bas et travaille essentiellement comme photographe d'architecture. Elle collabore à différentes publications, en équipe avec André Kertész, Eli Lotar et Man Ray. À cette époque et jusqu'en 1924, elle collabore, en tant que photographe indépendante, à de nombreuses revues comme Arts et métiers graphiques, Vu, Voilà, Marianne, Bifur, L'Art vivant, Art et Médecine, Jazz ou synthèse. Elle travaille avec Berenice Abbott, André Malraux, André Gide, Colette, Jean Cocteau, Sonia et Robert Delaunay et Louis Jouvet. Elle aborde des domaines aussi différents que la mode, le portrait, le monde industriel, la publicité (pour Peugeot, Citroën ou les disques Columbia, entre autres). Elle publie de nombreux ouvrages en collaboration avec des écrivains et expose dans l'Europe entière où elle voyage à nouveau beaucoup à partir de 1931, quand elle ne réside pas dans le sud de la France. En 1937, elle épouse le cinéaste Joris Ivens dont elle divorcera en 1943. En 1940, elle gagne le Brésil pour la France libre, puis Brazzaville où elle dirige le service photographique de propagande de la France libre. Correspondante d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KRULL GERMAINE (1897-1985)  » est également traité dans :

LOTAR ELI (1905-1969)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 037 mots

Dans le chapitre « Avec Germaine Krull »  : […] Eliazar Lotar Teodorescu, né le 30 janvier 1905 à Paris, est le fils du journaliste et poète Tudor Arghezi et du professeur d’histoire naturelle Constanta Zissu. Confié par ses parents roumains à sa grand-mère paternelle, l’enfant grandit à Bucarest et suit ses classes secondaires au lycée Saint-Sava. Bachelier scientifique en juin 1924, le jeune homme entreprend des études de droit qu’il abandonn […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « KRULL GERMAINE - (1897-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-krull/