GERBOISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit rongeur possédant de longues pattes postérieures qui lui donne une allure de kangourou. Répartition géographique : nord de l'Afrique et Asie (est et nord). Habitat : steppes, déserts et parfois forêts de conifères. Classe : Mammifères ; ordre : Rongeurs ; sous-ordre : Myomorphes ; famille : Dipodidés.

Adaptées au saut et à la sécheresse, les gerboises, représentées par une trentaine d'espèces, sont caractérisées par leurs longues pattes arrières aux pieds très allongés – grâce auxquels elles se déplacent par bonds – et leurs pattes antérieures atrophiées qui ne leur servent qu'à manipuler des brindilles ou creuser dans le sable. La couleur de leur robe, en général ocre sable, est voisine de celle du sol sur lequel elles vivent. Elles possèdent une très longue queue servant de balancier, une tête au museau fin ornée d'immenses vibrisses. Leurs oreilles, souvent grandes, qui se replient au repos, permettent une régulation thermique en cas de forte chaleur, du fait de leur forte irrigation, et une bonne conduction du son en milieu désertique. Ce dernier phénomène est accru par un étonnant développement des bulles tympaniques qui conduisent les ondes sonores jusqu'au tympan très développé chez les gerboises (comme chez les gerbilles qui fréquentent souvent les mêmes habitats). Enfin l'adaptation au désert est complétée par la présence de « soies » qui recouvrent le dessous des pattes postérieures, empêchant ainsi tout dérapage sur le sable.

Leur taille varie de 25 à 50 centimètres de longueur (queue comprise) et leur poids de 50 à 200 grammes. Leur espérance de vie est de un à deux ans.

Végétariennes, elles mangent des graines et des feuilles, parfois des insectes pour certaines espèces. Nocturnes, elles creusent de profonds terriers dans le sable (jusqu'à 2 mètres de profondeur). Elles sont solitaires et hibernent en période froide. Les accouplements, qui ont lieu après l'hibernation, sont précédés de parades. Il peut y avoir deux portées par an, comportant deux à cinq jeunes. Le temps de gestation varie suivant les espèces, de trois semaines à plus d'un mois. Les petits naissent dans un nid tapissé de poils d'autres animaux (chameaux par exemple) et restent longtemps auprès de leur mère qui se montre souvent peu soucieuse d'eux, se contentant seulement de les allaiter.

Du fait de leur aspect surprenant, on a souvent essayé d'apprivoiser les gerboises pour en faire des animaux de compagnie. Mais elles sont trop fragiles et trop adaptées au désert pour survivre.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GERBOISE  » est également traité dans :

RONGEURS ET LAGOMORPHES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 2 880 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les Myomorphes »  : […] C'est dans le sous-ordre des Myomorphes que l'on rencontre les formes les plus communes, les plus cosmopolites et souvent aussi les plus nuisibles pour l'homme. Les Myomorphes semblent dériver d'un ancêtre du groupe souche des Sciuravidés, rongeurs nord-américains apparaissant à l'Éocène inférieur et disparaissant à l'Oligocène. Les Sciuravidés seraient également la souche des Cylindrodontidés, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rongeurs-et-lagomorphes/#i_41048

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « GERBOISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerboise/