NELEPP GEORGI (1904-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

S'il fut le plus grand ténor dramatique de l'Union soviétique d'après-guerre, Georgi Nelepp – (Georgy Nielepp) né à Bobruika, en Ukraine, le 20 avril 1904 – ne conquit pas le cœur du public comme Sergei Lemechev ou Ivan Koslovski. L'homme, semble-t-il, suscitait peu la sympathie. Il eut d'abord un parcours d'activiste et fut très jeune nommé commissaire du peuple. Il devint un stalinien zélé, chantant les compositeurs officiels du régime comme Tikhon Khrennikov et pratiquant volontiers la délation politique. Mais l'artiste fut considérable. Il avait fait ses débuts à Leningrad, où il s'illustra dans divers opéras de Tchaïkovski et de Rimski-Korsakov comme dans d'autres répertoires : il fut Faust (Faust de Gounod), Pinkerton (Madama Butterfly de Puccini) ou Arnold (Guillaume Tell de Rossini). En 1944, il s'imposait au Bolchoï comme le successeur de Nikhander Khanaiev, dont il reprenait la plupart des grands rôles. Il y fut un Sadko de Rimski-Korsakov et, plus encore, un Hermann légendaires, tant il montrait une capacité naturelle à s'identifier au héros névrosé de La Dame de pique. De nombreux disques portent témoignage d'un art vocal exemplaire, qui alliait l'aisance, la souplesse, la totale maîtrise des nuances, la noblesse de la ligne et de la déclamation et grâce auquel les personnages trouvaient une caractérisation saisissante. Georgi Nelepp est mort à Moscou, le 18 juin 1957.

—  Philippe DULAC

Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « NELEPP GEORGI - (1904-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgi-nelepp/