MARTIN GEORGE (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur de fantasy américain, George R. R. Martin est surtout connu pour le cycle A Song of Ice and Fire (écrit à partir de 1996, traduit en français sous le titre Le Trône de fer), une sanglante saga qui oppose plusieurs factions en lutte pour le contrôle d'un royaume imaginaire.

George Raymond Richard Martin (de son vrai nom George Raymond Martin) naît le 20 septembre 1948, à Bayonne (New Jersey). Il étudie à la Northwestern University, où il obtient une licence (1970), puis une maîtrise (1971) en journalisme. Fan de science-fiction et de fantasy depuis son enfance, il fait paraître sa première nouvelle en 1971. Objecteur de conscience pendant la guerre du Vietnam, il effectue un service civil bénévole auprès d'une association d'assistance judiciaire à Chicago. Il gagne alors sa vie en organisant parallèlement des tournois d'échecs et en écrivant de courtes fictions. Il se rend par ailleurs régulièrement à des salons de science-fiction et de fantasy. George Martin remporte en 1974 le prix Hugo, décerné à des auteurs de ces deux genres, pour son court roman de science-fiction A Song for Lya (Chanson pour Lya). Deux ans plus tard, il accepte un poste au Clarke College de Dubuque (Iowa), où il enseigne le journalisme.

En 1977, il publie son premier long ouvrage de fiction, Dying of the Light (L'Agonie de la lumière), un roman qui se déroule, le temps d'un festival, sur une planète à l'abandon. Deux ans plus tard, il s'installe à Santa Fe (Nouveau-Mexique) pour se consacrer à plein temps à l'écriture. Il reçoit le prix Hugo et le prix Nebula, lui aussi attribué à des auteurs de science-fiction et de fantasy, pour sa nouvelle Sandkings (1981, Les Rois des sables). Cette année-là, il fait également paraître Windhaven (coécrit avec Lisa Tuttle, paru en France sous le titre Elle qui chevauche les tempêtes, puis réédité sous celui de Windhaven), où il brosse le portrait d'une enfant qui acquiert le pouvoir de voler. Sa carrière littéraire se poursuit avec deux romans : l'histoire de vampires Fevre Dream (1982, Riverdream) et le récit d'épouvante The Armageddon Rag (1983, Armageddon rag), situé dans l'univers du rock. Bien que ce dernier ouvrage ne rencontre pas le succès escompté, un producteur en achète les droits cinématographiques. L'adaptation ne sera jamais réalisée, mais le producteur propose George Martin comme scénariste pour le remake en 1985 de la série The Twilight Zone (diffusée en France à l'origine sous le titre La Quatrième Dimension et relancée à cette occasion sous celui de La Cinquième Dimension). L'écrivain signe plusieurs épisodes avant d'accepter de travailler sur la série télévisée Beauty and the Beast (1987-1990, La Belle et la Bête), dont il sera par la suite l'un des producteurs. George Martin ne parvient cependant pas à vendre ses pilotes et ses scénarios et reprend l'écriture de fictions longues en 1991.

Il signe notamment A Game of Thrones (1996, traduit en deux volumes : Le Trône de fer et Le Donjon rouge), premier opus de ce qu'il conçoit au départ comme une trilogie, le cycle A song of Ice and Fire. Le récit se déroule dans un monde imaginaire, le royaume des Sept Couronnes, sur le continent de Westeros. Bien qu'il soit explicitement rattaché à la fantasy, ce cycle évite ostensiblement certaines des images les plus mièvres du genre, privilégiant un réalisme austère. La plupart des personnages – même les plus sympathiques – rencontrent souvent une fin sinistre, et les multiples trames du récit sont dominées par les intrigues politiques et la barbarie sans pitié des personnages partis à la conquête du trône. Au second opus, intitulé A Clash of Kings (1999, paru en France en trois volumes : La Bataille des rois, L'Ombre maléfique et L'Invincible Forteresse), succède A Storm of Swords (2000, traduit en quatre volumes : Les Brigands [réédité sous le titre Intrigues à Port-Réal], L'Épée de feu, Les Noces pourpres et La Loi du régicide). Viennent ensuite le troisième volet, A Feast for Crows (2005, traduit en trois volumes : Le Chaos, Les Sables de Dorne et Un festin pour les corbeaux), puis le quatrième, A Dance with Dragons (2011, paru en France en trois volumes : Le Bûcher d'un roi, Les Dragons de Meereen et Une danse avec les dragons). La chaîne américaine H.B.O. adapte le cycle et le diffuse à partir de 2011. George Martin, co-producteur exécutif de la série, signe le scénario de plusieurs épisodes. Il dirige par [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Richard PALLARDY, « MARTIN GEORGE (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/george-martin-1948/