DERJAVINE GAVRIIL ROMANOVITCH (1743-1816)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un petit hobereau, Derjavine connaît des débuts difficiles : études inachevées à Kazan, dur service militaire, passion funeste pour les cartes. Promu officier, il participe aux campagnes contre Pougatchev, puis fait une carrière civile mouvementée à cause de ses écrits : des odes à la gloire de la monarchie éclairée de Catherine II avec des pointes satiriques contre ses favoris (Felica, 1783). Sénateur, gouverneur, secrétaire privé de l'impératrice, il allie franc-parler et indépendance d'esprit à la flatterie du courtisan. Plus baroque que classique, il recherche l'effet, l'outrance, l'éclat et atteint parfois à une grandeur inimitable : Dieu (Bog, 1784) ; La Cascade (Vodopad, 1791-1794). Héroïque, emporté, son style violente et transforme la langue russe. Il retrouve des accents authentiquement populaires dans ses poésies légères. Vénéré par ses contemporains, Derjavine reste un maître de la prosodie russe.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification


Autres références

«  DERJAVINE GAVRIIL ROMANOVITCH (1743-1816)  » est également traité dans :

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature européenne en Russie (1730-1825) »  : […] L'introduction en Russie de la culture laïque et cosmopolite de l'Europe des Lumières est l'un des objectifs des réformes de Pierre le Grand. Le développement de l'imprimerie, freiné au xvii e  siècle par les autorités religieuses qui en détiennent le monopole, s'accélère sous la direction de l'État et contribue, par la désacralisation du livre, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_1078

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « DERJAVINE GAVRIIL ROMANOVITCH - (1743-1816) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavriil-romanovitch-derjavine/