GREVILLE FULKE, lord BROOKE (1554-1628)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Serviteur de la reine Élisabeth, conseiller du roi Jacques et ami de sir Philip Sidney », telle est l'inscription que Greville fit mettre sur sa tombe. Cependant, c'est en tant qu'auteur de poèmes philosophiques, au style dépourvu d'artifices, qu'il est passé à la postérité. Sa Vie du très renommé sir Philip Sidney (The Life of the Renowned Sir Philip Sidney, 1652) constitue une réflexion fort intéressante sur la politique de l'époque élisabéthaine. Son recueil de sonnets, Cælica (publié pour la première fois en 1638), de style réaliste et satirique, tranche sur la plupart des recueils élisabéthains. Marqué par le calvinisme, Greville considérait la condition humaine, déchirée entre l'attachement au monde et les commandements de Dieu, comme un « pesant fardeau ». Ses tragédies, dont les thèmes sont empruntés à l'Orient, expriment les conséquences politiques de ce déchirement, et ses vers visent à enseigner aux hommes d'État la meilleure manière de maintenir l'ordre dans ce monde de perdition. Dans son poème L'Apprentissage humain (Humane Learning), il fait preuve de scepticisme à l'égard des instruments et des buts du savoir terrestre ; par contre, il insiste sur des améliorations de caractère concret, sous l'influence de son ami Francis Bacon.

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GREVILLE FULKE, lord BROOKE (1554-1628)  » est également traité dans :

ÉLISABÉTHAIN THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 10 629 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sénèque »  : […] Cependant, tandis que moralités et interludes s'acheminaient peu à peu vers une expression dramatique à la fois plus proche de la vie et plus complexe, une influence capitale vint stimuler le développement du théâtre élisabéthain, dont la forme et l'esprit furent tributaires, dès le milieu du xvi e siècle et jusqu'à son extinction, de l'œuvre dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-elisabethain/#i_6085

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « GREVILLE FULKE, lord BROOKE (1554-1628) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fulke-greville/