FRÉDÉRIC VII (1808-1863) roi de Danemark (1848-1863)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Danemark (1848-1863), né le 6 octobre 1808 au château d'Amalienborg (Danemark), mort le 15 novembre 1863 au château de Glücksbourg (Allemagne).

Fils du futur roi Christian VIII et de Charlotte de Mecklembourg-Schwerin (1784-1840), Frédéric est nommé gouverneur de l'île de Fionie en 1839. En tant que prince héritier, il fait deux mariages malheureux : le premier en 1828 avec sa cousine Wilhelmine Marie (1808-1891), fille de Frédéric VI (mariage dissous en 1837) ; puis en 1841 avec Caroline de Mecklembourg-Strelitz (1821-1876 ; mariage dissous en 1846).

Le 20 janvier 1848, Frédéric succède à son père. Après les manifestations populaires de mars 1848, il nomme un ministre libéral et signe, le 5 juin 1849, la Constitution danoise qui établit une assemblée législative bicamérale et abolit l'absolutisme instauré en 1660. La question constitutionnelle est cependant éclipsée par le problème du Schleswig-Holstein. Frédéric VII rejette une proposition de partition du Schleswig (1848) visant à en céder la partie sud à la Prusse. Au contraire, il incorpore cette partie à l'État danois. Les Allemands du Schleswig obtiennent l'aide prussienne pour se rebeller contre la domination danoise, mouvement que le Danemark réprime entre 1848 et 1850.

La troisième femme de Frédéric VII, Louise Christine Rasmussen (1814-1874), unie au roi par un mariage morganatique en 1850, prend fait et cause pour les Bondevenner (« amis du Parti des Paysans »). Frédéric VII, lui-même, s'engage progressivement dans un conflit avec les libéraux danois qui obtiennent davantage de postes ministériels à partir de 1854. Le conflit tourne autour de la question de la succession au trône (n'ayant pas d'héritier, le roi a nommé pour successeur Christian de Glücksbourg, futur Christian IX) et du problème constitutionnel, Frédéric VII souhaitant une constitution commune pour tous les territoires dépendant de la couronne.

Deux jours avant la mort de Frédéric VII, la ratification par le Rigsråd d'une Constitution commune au Danemark et au duché de Schleswig va précipiter la guerre avec les puissances germaniques en 1864.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC VII (1808-1863) roi de Danemark (1848-1863)  » est également traité dans :

BERLINGSKE TIDENDE

  • Écrit par 
  • Camille OLSEN
  •  • 1 097 mots

Parmi les plus anciens journaux d'Europe, le journal danois Berlingske Tidende est le seul, sans doute, qui puisse se vanter d'être resté, à travers huit générations, dans les mains de la même famille, celle des Berling, à laquelle il doit son nom. Premier quotidien danois du matin par son tirage, il est le centre du plus important groupe de press […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlingske-tidende/#i_16876

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 537 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La question des duchés »  : […] Le Danemark traverse après 1815 une difficile période de reconstruction. Un sérieux facteur de déséquilibre provient de l'affaiblissement de la position de l'élément populaire scandinave vis-à-vis des populations allemandes des duchés. À partir de 1830 environ, le réveil de l'activité économique s'accompagne d'un renouveau d'intérêt pour les questi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_16876

Pour citer l’article

« FRÉDÉRIC VII (1808-1863) - roi de Danemark (1848-1863) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-vii/