RICHTER FRANZ XAVER (1709-1789)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur né à Holesov (Holleschau) en Moravie, élève sans doute de Johann Joseph Fux à Vienne, Richter entre, après un voyage en Italie en 1740, au service du prince-abbé de Kempten. À la mort de celui-ci (1747), il est appelé, d'abord comme chanteur, puis comme violoniste, chef d'orchestre et compositeur, à la cour du fameux prince-électeur de Mannheim : lui et Johann Stamitz dominent sans conteste la première génération de l'école à laquelle Mannheim ne tardera pas à donner son nom. C'est alors que Richter compose la plus grande partie de sa production instrumentale : concertos, sonates de chambre, quatuors à cordes (son opus 5 est à peu près contemporain des premiers quatuors de Joseph Haydn), symphonies. Il se distingue, entre autres, de Stamitz, par la façon dont il sait, par-delà toute « galanterie », garder le contact avec l'ancienne écriture fuguée (ce genre de démarche sera bientôt, pour Haydn et Mozart, un des moyens d'accès au style classique). En 1769, Richter arrive à Strasbourg où, jusqu'à sa mort, il occupe les fonctions de maître de chapelle à la cathédrale, en se consacrant pour une grande part, contrairement aux années précédentes, à la musique religieuse.

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RICHTER FRANZ XAVER (1709-1789)  » est également traité dans :

MANNHEIM ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 2 235 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stamitz et son école »  : […] Les compositeurs de Mannheim sont presque tous des instrumentistes de l'orchestre de la cour. Johann Stamitz (1717-1757), né en Bohême, est le fondateur de l'école. Comme ses contemporains en France et en Autriche, il adapte à de grands ensembles d'instruments la forme de la sonate issue de l'ancienne sonate à trois ; ce sont ses trios d'orchestre op. 1, écrits en quatre mouvements, qui ont un suc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-mannheim/#i_22662

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « RICHTER FRANZ XAVER - (1709-1789) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-richter/