Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FRANCE (Arts et culture) L'art public

La commande publique revisitée

Parallèlement à ces avancées, les années 1960-1970 sont marquées par l'émergence de courants artistiques novateurs qui échappent au seul domaine des musées. Le Land Art, le Earth Art, l'art minimal et conceptuel qui revendiquent l'inscription de l'œuvre dans un site élargi (paysage, désert, espace urbain) rendent alors inévitable et urgent le renforcement de la commande publique. En France, des artistes comme Jean Dubuffet, Jean Tinguely ou encore Jean-Pierre Raynaud font aussi évoluer la notion de commande publique. Ils entreprennent, sans l'aide de l'État, la construction de projets utopiques qui relèvent davantage de l'architecture que de la sculpture traditionnelle. À partir de 1969, grâce à l'aide de la famille De Menil qui met à sa disposition un terrain à Milly, dans la forêt de Fontainebleau, Jean Tinguely entame, avec quelques amis artistes, la construction du Cyclop, tandis que Jean Dubuffet, inventeur du cycle de l'Hourloupe, construit, sur un site qui lui appartient à Périgny-sur-Yerres (93), la Closerie Falbala et le Cabinet Logologique.

Au même moment, le ministère de la Culture dirigé par André Malraux commande respectivement à Marc Chagall et à André Masson le décor des plafonds de l'Opéra Garnier et du Théâtre de l'Odéon. Une attention à la qualité des villes nouvelles apparaît avec le lancement en 1974 d'une politique de commandes confiée à Monique Faux, qui invite Marta Pan, Dani Karavan, Piotr Kowalski à faire des propositions non pas pour la création de sculptures, mais pour le traitement des abords et des sites à proximité de bâtiments publics en construction.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur du Patrimoine, inspectrice de la création artistique, direction générale des créations, ministère de la Culture et de la communication
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin - crédits : Simon Bilbault

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin

Voir aussi