LAMBOT FIRMIN (1886-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quatrième du Tour de France en 1913, huitième en 1914, le coureur cycliste belge Firmin Lambot, né le 14 mars 1886 à Florennes (Namur), remporte en 1919 la première édition de la Grande Boucle de l'après-Première Guerre mondiale. Alors que les frères Pélissier multiplient les attaques au début de l'épreuve, Eugène Christophe est maillot jaune à Metz. Sur la route de Dunkerque, le « Vieux Gaulois » est encore victime de la malchance (un bris de fourche) : Firmin Lambot passe alors à l'offensive et distance Christophe de 2 h 37 min. Il remporte ce Tour de France, qui n'a vu que onze coureurs rallier Paris, devant Jean Alavoine. Firmin Lambot se classe troisième du Tour en 1920 et neuvième en 1921.

Malgré son manque d'initiative, habituel chez lui, Firmin Lambot remporte de nouveau le Tour de France en 1922. Il doit largement ce succès à la pénalisation de 1 heure infligée à Hector Heusghem, qui avait changé de vélo après un incident mécanique. Jean Alavoine est de nouveau deuxième.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LAMBOT FIRMIN - (1886-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/firmin-lambot/