CHRISTOPHE EUGÈNE (1885-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur cycliste français né le 22 janvier 1885 à Paris. Grand malchanceux du Tour de France 1913, Eugène Christophe, renversé par une voiture au sommet du Tourmalet, est contraint de rejoindre à pied Sainte-Marie-de-Campan (à 14 km) et de réparer lui-même son vélo, ce qui lui demande 4 heures alors qu'il était deuxième du classement général au départ de l'étape. Cet épisode fera beaucoup pour sa popularité et fait désormais partie de la glorieuse histoire des « géants de la route ». En 1919, il connaît l'honneur de porter le premier maillot jaune (couleur des pages du journal L'Auto, organisateur de l'épreuve), signe distinctif imaginé par Henri Desgrange pour repérer le leader du classement général du Tour de France. Mais, de nouveau victime d'un incident vers Valenciennes, il doit laisser filer le peloton, et la victoire finale revient au Belge Firmin Lambot lors de cette première édition de la Grande Boucle d'après la Première Guerre mondiale qui ne voit que onze concurrents parvenir à rallier Paris. Eugène Christophe, surnommé le « Vieux Gaulois », remporta notamment Milan-San Remo en 1910, Paris-Tours en 1920, Bordeaux-Paris en 1920 et en 1921.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « CHRISTOPHE EUGÈNE - (1885-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-christophe/