BAVELAS-LEAVITT EXPÉRIENCES DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En application du modèle mathématique proposé par Alexander Bavelas (né en 1920) pour l'analyse des réseaux de communication, Harold J. Leavitt (1922-2007) a étudié quatre réseaux à indices de centralité différents (centralisé, en Y, en chaîne et circulaire). Le dispositif expérimental, qui permet la modification des canaux de communication, réunit cinq sujets qui ne communiquent entre eux que par écrit et qui ont pour tâche de résoudre un problème dont la solution exige le rassemblement de données initialement réparties entre tous les individus. Si l'on mesure la performance du groupe (rapidité avec laquelle il a résolu le problème, nombre de communications nécessaires, etc.), on voit qu'elle est d'autant meilleure que le réseau est plus centralisé ; en revanche, la satisfaction par rapport au travail varie dans le sens exactement opposé (cela est vrai pour la moyenne du groupe, non pour chaque individu, dont le moral croît avec la centralité de sa position).

Du point de vue psycho-sociologique, on constate aussi que, dans les réseaux où personne n'occupe une position centrale, aucun leader ne se dégage ; en revanche, dans un réseau centralisé, celui qui émet et reçoit plus que les autres est choisi aussi comme leader. Aussi à l'idée d'une détermination de la structure de la communication par les facteurs sociométriques Bavelas oppose-t-il celle d'une détermination de l'activité du groupe par les propriétés des réseaux de communication. D'autres auteurs comme M. E. Shaw ou Claude Flament ont cependant montré que les effets de la « centralité » sont fonction du type de tâches auquel est soumis le groupe.

—  Xavier ROZE

Écrit par :

  • : assistant à l'université de Rennes-II-Haute-Bretagne

Classification


Autres références

«  BAVELAS-LEAVITT EXPÉRIENCES DE  » est également traité dans :

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

Dans le chapitre « Les aspects informationnels »  : […] Cette assimilation au schéma informationnel est justifiée dans la mesure où, pour qu'il y ait communication, il faut nécessairement que les communicateurs (émetteur et récepteur) disposent de moyens d'information au sens physique et mathématique du mot, c'est-à-dire d'au moins deux éléments discriminables par un détecteur de différences (par exemple, un appareil perceptif humain ou encore une mach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-les-processus-de-la-communication/#i_15564

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formation et dynamique interne du groupe primaire »  : […] L'influence déterminante est ici celle de K. Lewin et de son école. Lewin eut le grand mérite d'appliquer des méthodes rigoureuses, dérivées des techniques de la psychologie expérimentale, à l'analyse des liaisons entre comportement individuel et situation de groupe. Il dirigea en particulier, avec ses élèves, de nombreux travaux pour déterminer les effets que pouvaient avoir divers modèles de co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_15564

Pour citer l’article

Xavier ROZE, « BAVELAS-LEAVITT EXPÉRIENCES DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/experiences-de-bavelas-leavitt/