TERRE'BLANCHE EUGÈNE (1941-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétaire terrien afrikaner et leader nationaliste sud-africain, Eugène Terre'Blanche était un farouche partisan de l'apartheid.

Né le 31 janvier 1941 à Ventersdorp, dans la province sud-africaine du Transvaal (auj. province du Nord-Ouest), Eugène Ney Terre'Blanche est issu d'une ancienne famille de huguenots français. Après avoir suivi une formation d'officier de police, il intègre la garde rapprochée du président Vorster. Il participe, en 1970, à la création du Mouvement de résistance afrikaner (Afrikaner Weerstandsbeweging, A.W.B.), partisan de l'apartheid. Par ce biais, il lutte contre le pouvoir de la majorité et prône l'instauration d'une patrie séparée, réservée aux Blancs. Terre'Blanche se fait tout d'abord remarquer par ses discours enflammés ainsi que par son goût pour les uniformes paramilitaires et les symboles néonazis qu'il arbore, avant de voir son influence décliner. L'A.W.B. est accusé de plusieurs actes terroristes appelant à la suprématie des Blancs, dont l'attentat commis en 1993 contre le World Trade Center de Johannesburg et la série d'attentats à la bombe perpétrée en avril 1994 lors de l'abolition du régime d'apartheid. Arrêté à plusieurs reprises, Eugène Terre'Blanche purge une peine de trois ans de prison (2001-2004) pour tentative d'homicide. Il est retrouvé battu à mort à son domicile, non loin de Ventersdorp, le 3 avril 2010. Son assassinat est attribué à une querelle salariale avec deux de ses jeunes ouvriers agricoles.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« TERRE'BLANCHE EUGÈNE - (1941-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-terre-blanche/