DEBS EUGÈNE (1855-1926)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un Alsacien immigré aux États-Unis, Debs travaille d'abord comme chauffeur de locomotive puis comme employé de bureau. Partisan résolu d'un syndicalisme d'industrie, il devient président du Syndicat américain du rail, nouvellement créé (1893), et s'affirme à l'échelle nationale en dirigeant une grève victorieuse (avr. 1894). En juin de la même année, il est condamné à six mois de prison à cause de son action dans la grève Pullman.

Lors de son séjour en prison, Debs lit beaucoup, notamment les œuvres de Marx qui exercent sur lui une profonde influence. Favorable aux doctrines populistes, il fait campagne lors des élections présidentielles de 1896 pour le candidat démocrate-populiste, William Jennings Bryan. L'année suivante, il annonce son adhésion au socialisme et, en 1898, ses efforts aboutissent à la création du Socialist Party of America. Il contribue également à la fondation, en 1905, de l'Industrial Workers of the World, mais s'en retire bientôt en raison du radicalisme de cette association. Candidat du parti aux élections présidentielles en 1900, il le sera à nouveau en 1904, 1908 et 1912. Mais c'est en 1920 qu'il obtient son total de voix le plus important (env. 915 000). Il recueille ainsi les fruits d'une ardente campagne pacifiste menée pendant la Première Guerre mondiale contre le service militaire obligatoire. Condamné à dix ans de prison, il est libéré sur ordre présidentiel en 1921, mais ne recouvre pas ses droits civiques.

Debs doit la faveur dont il jouit à son enthousiasme, à son honnêteté et à sa sincérité. Brillant orateur, il fut aussi conférencier, journaliste et écrivain. Parmi ses écrits, il faut signaler Unionism and Socialism (1904) et Walls and Bars (paru seulement en 1927).

—  Claude LEFORT

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  DEBS EUGÈNE (1855-1926)  » est également traité dans :

A.F.L.-C.I.O. (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations)

  • Écrit par 
  • Claude JULIEN, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 6 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'agitation sociale »  : […] C'est alors la grande époque de l'agitation sociale aux États-Unis. La grande grève de 1877, qui atteint tous les centres ferroviaires et voit la ville de Pittsburgh occupée par les insurgés ; les événements de Haymarket en 1886  ; les grèves de Homestead en 1892, de Pullman en 1894 et de Cœur d'Alene de 1892 à 1899 ; la véritable « guerre de trente ans » du Colorado entre 1884 et 1914 et les grèv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/american-federation-of-labor-congress-of-industrial-organizations/#i_2512

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dominions britanniques et Amérique du Nord »  : […] Aux États-Unis et au Canada, le socialisme a subi un échec à peu près complet dont les causes sont multiples : divisions en factions, médiocre impact sur les organisations syndicales, inadaptation des thèmes essentiels de la social-démocratie allemande à la réalité américaine, libéralisme des structures politiques. Il y a cependant eu, aux États-Unis, entre 1904 et 1912, un certain impact de la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_2512

Pour citer l’article

Claude LEFORT, « DEBS EUGÈNE - (1855-1926) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-debs/