HAAS ERNST (1921-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Have you Seen Him ?, E. Haas

Have you Seen Him ?, E. Haas
Crédits : Ernst Haas / Hulton Getty

photographie

Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson
Crédits : Alain Nogues/ Sygma/ Getty Images

photographie

The Bull, E. Haas

The Bull, E. Haas
Crédits : Ernst Haas / Hulton Getty

photographie

Yellow Cabs, E. Haas

Yellow Cabs, E. Haas
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Le photographe Ernst Haas est né en Autriche, à Vienne, le 2 mars 1921, dans une famille bourgeoise. Après des études littéraires, il se tourne vers la médecine en 1940. En 1942, il change radicalement d'orientation, les cours de peinture et de graphisme à la Graphischen Lehr und Versuchsanstalt de Vienne l'ayant convaincu de son profond intérêt pour les arts plastiques. En 1945, il découvre la photographie et se consacre immédiatement à la Vienne de l'après-guerre, ses habitants et son architecture. Travaillant pour la Croix-Rouge américaine, il rencontre alors le directeur de l'hebdomadaire suisse DU, remarquable support photographique des années d'après guerre. Cette revue publie, en 1947, son reportage sur le retour des prisonniers de guerre, long essai humaniste qui le fera immédiatement reconnaître comme l'un des premiers photo-journalistes de sa génération. Free lance, il partage son temps entre Paris et New York et rencontre en 1949 Robert Capa, puis les autres fondateurs de Magnum qui lui demandent de rejoindre ce qui allait devenir la plus prestigieuse des agences photographiques. En 1950, Life publie son reportage sur New York – encore marqué par une attention particulière aux échos de la Seconde Guerre mondiale – et il fait désormais partie du Gotha photographique. Les grands hebdomadaires font appel à lui et il participe à la célèbre exposition Family of Man du musée d'Art moderne de New York.

Have you Seen Him ?, E. Haas

Have you Seen Him ?, E. Haas

Photographie

L'avez-vous vu ? Un prisonnier de guerre de retour chez lui croise une femme tenant la photographie d'un proche disparu, Vienne, 1947. Photographie en noir et blanc de Ernst Haas (1921-1986). 

Crédits : Ernst Haas / Hulton Getty

Afficher

Dès 1955, Haas s'intéresse à la couleur. Vues de New York et images de la nature, corrida et spectacles le fascinent comme une succession de défis et le poussent à des recherches sur la composition en couleurs. Les revues Stern et Géo lui demandent de collaborer et publient de nombreux reportages en couleurs que Magnum – qu'il quitte en 1962 – diffuse dans le monde entier. L'image de Haas reste encore celle du photo-journaliste des débuts mais on commence à faire appel à lui comme conseiller sur les tournages de films en couleurs, et la télévision lui commande une série intitulée L'Art de voir. Ce n'est qu'en 1971, avec [...]

Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson

Photographie

Le photographe Henri Cartier-Bresson au cours des événements de Mai-68. 

Crédits : Alain Nogues/ Sygma/ Getty Images

Afficher

The Bull, E. Haas

The Bull, E. Haas

Photographie

Le taureau dans l'arène, 1956. Photographie en couleur de Ernst Haas (1921-1986). 

Crédits : Ernst Haas / Hulton Getty

Afficher

Yellow Cabs, E. Haas

Yellow Cabs, E. Haas

Photographie

Ernst Haas, Yellow Cabs, 1971, tirage argentique. Les célèbres taxis jaunes à New York vus à travers une vitre : effet de dédoublement, reflets et puissance de la couleur, pour dépeindre le mouvement rapide de la vie moderne dans la grande ville. 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

Western

Western

Photographie

Un duel au pistolet entre deux cow-boys dans un western du réalisateur américain William Wyler (1902-1981), en 1958. Photographie de Ernst Haas. 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HAAS ERNST (1921-1986)  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Du document personnalisé au monde fantastique »  : […] La différence entre la tendance documentaire et la tendance subjective réside moins dans l'apparence des images que dans l'attitude spirituelle initiale du photographe, attitude évidemment difficile à prouver. Aux photographes soucieux de la relation de la forme et du fond – cherchant à montrer au mieux une réalité, même s'il faut pour cela l'interpréter – s'opposeraient des photographes inquiets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_97910

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « HAAS ERNST - (1921-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-haas/