ÉON DE L'ÉTOILE (mort en 1148 env.)

Hérétique, né au début du xiie siècle, à Loudéac, en Bretagne et mort à Reims. Homme sans lettres, Éon de l'Étoile commença à prêcher dans son pays natal, d'où son mouvement gagna toute la Bretagne. Il se disait Fils de Dieu, appelé à juger les vivants et les morts, le siècle entier ; il fondait sa fonction de juge sur la consonance de son nom (Éon) avec le mot Eum contenu dans la formule liturgique Per Eum qui venturus est judicare. Il propageait une sorte de communisme primitif. Ses disciples (les éonites) pillaient les églises et les couvents, injuriaient les moines. Dans sa secte, Éon établit toute une hiérarchie d'anges et d'apôtres. Il s'était fait une réputation d'enchanteur. Condamné à la prison par le Concile de Reims en 1148, il mourut peu après.

—  Edina BOZOKY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Edina BOZOKY, « ÉON DE L'ÉTOILE (mort en 1148 env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eon-de-l-etoile/