ÉLÈVE AU CENTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression « l'élève au centre du système éducatif » résume l'esprit de la loi d'orientation de l'éducation nationale française (loi Jospin) de 1989. Ce slogan suscite tantôt le consensus et tantôt la querelle. C'est qu'il condense des tendances idéologiques d'origines différentes. Lorsque Friedrich Adolph Wilhelm Diesterweg lance la formule en Allemagne en 1836 et lorsque Octave Gréard, collaborateur de Jules Ferry, la reprend à son compte en 1892, ces pédagogues sourcilleux ne le font pas au nom d'une doctrine permissive et laxiste mais bien dans un souci humaniste d'amélioration du service public d'enseignement. Rien n'est plus étranger à ces moralistes néo-kantiens que le culte de l'enfant-roi, idole d'une société de consommation, tyran des familles et rebelle à toute discipline. C'est pourtant cette idolâtrie de l'enfance que bien des comités d'enseignants et des philosophes médiatiques ont cru combattre en dénonçant la démagogie de la loi de 1989.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel FABRE, « ÉLÈVE AU CENTRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleve-au-centre/