EKNĀTH (1548-1600)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Brahmane du Mahārāśtra (région de Bombay) appartenant à la lignée des « saints » (sant) qui donnèrent une grande impulsion à la religion de bhakti non seulement dans leur province, mais aussi dans tout l'ouest de l'Inde.

Le principal mérite d'Eknāth fut d'éditer le grand commentaire de la Bhagavad-Gītā intitulé Jñāneśhvarī, qui fut composé trois siècles auparavant par Jñāndèv et devint le livre de référence de la secte des « saints ». Eknāth lui-même ne composa que quelques cantiques et un commentaire du chant XI du Bhāgavata-Purāna. Désireux de répandre partout l'esprit de dévotion, il n'hésita pas à instruire des parias, avec lesquels il partageait même sa nourriture, s'excluant ainsi de sa propre caste. Diverses anecdotes du même genre, destinées à montrer jusqu'où peut aller l'amour du prochain chez un mystique, sont contées dans les récits, semi-légendaires, de sa vie. Son influence reste vivante en pays mahrātte, surtout dans la secte des vārkarīs, dévots de Vithobā.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification

Autres références

«  EKNATH (1548-1600)  » est également traité dans :

MARATHE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Ian RAESIDE
  •  • 2 634 mots

Dans le chapitre « XVe et XVIe siècles »  : […] La tradition manuscrite marathe présente des lacunes considérables. On ne possède aucun manuscrit d'avant le xvi e  siècle, et toutes les œuvres antérieures, comme aussi maintes autres plus tardives, doivent avoir été longtemps transmises oralement avant d'être mises par écrit. De plus, on constate pendant tout le xiv e et le xv e  siècle un trou, sans doute dû aux troubles de la conquête musulma […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « EKNĀTH (1548-1600) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eknath/