ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire)L'Égypte romaine et byzantine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les raisons de la présence romaine

L'attrait que l'Égypte exerça sur Rome durant tant de siècles est dû à sa richesse. Dans l'économie antique, en effet, le pays offrait les ressources les plus appréciées, et d'abord les céréales. Qui tenait l'Égypte pouvait affamer Rome, et sans doute est-ce là une des raisons pour lesquelles elle fut, selon l'expression de Tacite, « séquestrée » par Auguste, qui délégua comme préfet un chevalier romain et qui interdit aux sénateurs d'y aller. Une grande partie du blé égyptien, levé au titre de l'impôt foncier, reçu comme fermage des grands domaines ou acheté avec le produit des taxes était amenée à Rome sur des navires qui repartaient vides. Ainsi cette richesse ne permit pas à l'Égypte d'établir des échanges commerciaux avec les autres parties du monde méditerranéen ou du monde occidental. Cette absence de commerce international dans l'ensemble du pays explique la persistance de la monnaie alexandrine qui suffit amplement aux échanges locaux. Le seul problème pour Rome, et plus tard pour Byzance, était de « tondre les brebis et non les écorcher », selon le mot que Dion Cassius attribue à Tibère et qui fut peut-être prononcé par Claude (Tiberius Claudius Caesar), puisque l'historien romain prétend que la phrase s'adressait à Aemilius Rectus, préfet sous Claude. La prospérité égyptienne étant fondée principalement sur l'agriculture, vigne, fruits, lin, papyrus pouvaient soit être exportés vers Rome, soit être vendus et ainsi permettre de lever des impôts. Ce sont des historiens de l'époque romaine, comme Strabon, ou surtout Pline l'Ancien, qui nous renseignent le mieux sur la fertilité de l'Égypte romaine. Sous l'Empire apparurent deux nouveautés d'importance : la roue à eau et la machine à battre.

Rome veilla également de très près à l'exploitation des carrières de pierres ou de minerais précieux. Les inscriptions grecques surtout en témoignent, car les militaires ou les ouvriers chargés de cette extraction ont laissé, dans toutes les régions de mines (essentiellement le désert oriental et la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages






Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon

Classification


Autres références

«  ÉGYPTE ANTIQUE  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 1 614 mots

Lorsque, au vie siècle de notre ère, l'empereur Justinien fit amener à Constantinople les statues d'Isis qu'on adorait encore dans l'île de Philae, à la première cataracte, lorsqu'il emprisonna les derniers prêtres de la déesse, il semblait vraiment que la civilisation de la vieille Égypte était bel et bi […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

L'Égypte est une étrange réalité géographique. Tout s'y fait au contraire des autres pays, remarque Hérodote. C'est une longue oasis verdoyante d'une fertilité extraordinaire. Mais, hors de la plaine qui borde le fleuve, c'est un terrain d'une affreuse aridité, qui commence de manière si abrupte qu'on peut avoir un pied dans les cultures et l'autre dans le […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte ptolémaïque

  • Écrit par 
  • André BERNAND
  •  • 3 460 mots
  •  • 1 média

Égypte ptolémaïque, Égypte lagide, Égypte hellénistique : cette triple appellation est employée communément pour désigner une même réalité, dans l'espace et dans le temps, mais avec des connotations particulières. L'Égypte lagide, c'est la vallée du Nil, de la mer à la deuxième cataracte, et les pays qui furent rattachés par conquête à ce territoire, depuis la mort d' […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Préparée par les travaux des savants de l'expédition d'Égypte (menée par Bonaparte en 1798-1799), amorcée par les découvertes de voyageurs érudits célèbres, tels Champollion (qui, en 1828-1829, remonta le Nil jusqu'à la deuxième cataracte) puis le Prussien Lepsius (qui, de 1842 à 1845, visita de nombreux sites, s'avançant loin dans ce qu'on appelait alors l' […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Lorsque, en 384 de notre ère, l'édit de Théodose ordonna la fermeture des temples de la vallée du Nil, la religion égyptienne était vieille de plus de trois millénaires et demi. C'est donc l'une des plus longues expériences religieuses de l'humanité, pendant laquelle des hommes ont adoré les mêmes dieux, adhéré aux mêmes croyances funéraires, accompli les mêmes rit […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'écriture

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 4 054 mots
  •  • 8 médias

L'écriture égyptienne apparaît en même temps que l'unification du pays, vers 3100 avant J.-C., et se développe rapidement. Ce n'est pas un hasard. La civilisation, en Égypte, dépend étroitement du Nil, car elle repose sur la bonne utilisation des eaux du fleuve. En effet, celles-ci seraient insuffisantes si l'ino […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 7 499 mots
  •  • 2 médias

Si l'on peut se demander quelle est la première civilisation qui a inventé et employé l'écriture comme moyen d'échange, en revanche on peut affirmer que c'est dans la vallée du Nil que fut créée la plus ancienne littérature écrite attestée à ce jour. L'Égypte est par excellence la terre des scribes.La civilisation égyptienne étant prise dans un système d'intégration cosmique qui, sur terre, culmin […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Selon la tradition des annales de l'Égypte ancienne, dont les auteurs grecs se sont fait l'écho, le premier pharaon, responsable de l'unification du pays, se serait appelé Ménès, nom ignoré des sources archéologiques datant des débuts de l'histoire. Aussi s'est-on longtemps posé la question de sa véritable identité. Le […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André BERNAND, « ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte romaine et byzantine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-romaine-et-byzantine/