DYNASTIE TANG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est dans un contexte de vacance du pouvoir que la dynastie des Tang émerge en Chine au début du viie siècle. Li Yuan (566-635), haut fonctionnaire de la dynastie des Sui, lié par mariage tant à la famille royale des Sui qu'à celle des Zhou du Nord, est chargé de la défense du Nord contre les Turcs. Il profite de la fuite du souverain Sui en 617 pour s'emparer de la capitale des Sui, Daxingcheng, qu'il rebaptise Chang'an. Après avoir installé un enfant de la dynastie Sui comme empereur, il prend le trône pour lui-même et proclame une nouvelle dynastie, du nom de son territoire d'origine dans le Shanxi : Tang. Jusqu'en 624, les Tang sont en concurrence avec de nombreux autres rebelles très puissants, dont ils viennent à bout en 628. Les nouveaux empereurs mettent en place un système de gouvernement très centralisé. Aux viiie et ixe siècles, le centre de gravité de l'Empire bascule vers le Sud. Inondations, sécheresses et épidémies dans les nouvelles régions riches du Sud provoquent, dans les années 860-890, de nombreuses révoltes qui menacent la dynastie. L'Empire survit péniblement à cette crise et cède la place en 907 à la Chine des Cinq Dynasties.

Palais impérial des Tang, Chang'an

Palais impérial des Tang, Chang'an

photographie

Palais impérial de la dynastie Tang (618-907), dans la capitale Chang'an (aujourd'hui Xi'an, Chine), à l'époque de Xuanzong (712-756). Metropolitan Museum, New York. 

Crédits : Courtesy of the Metropolitan Museum of Art, New York City, Rogers Fund, 1912

Afficher

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « DYNASTIE TANG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-tang/