DUONG VAN MINH, dit LE GRAND MINH (1916-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président du Vietnam du Sud à deux reprises. Cet ancien sous-officier des forces françaises fait partie de la junte militaire qui renverse le dictateur Ngô Dinh Diem en 1963 avec l'aide des Américains. Il devient président du Sud-Vietnam mais, lâché par ces derniers au bout de trois mois, il est exilé en Thaïlande. Le « grand » Minh revient au pouvoir pendant la débâcle de la guerre du Vietnam, après la démission du président Nguyen Van Thieu, en avril 1975. Mais l'avancée des troupes nord-vietnamiennes et leur entrée dans Saïgon le contraignent à signer quelques jours plus tard (30 avril 1975) la capitulation du régime et de l'armée du Sud. Emprisonné par les communistes, il est autorisé à émigrer en France en 1983 et finit sa vie aux États-Unis.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DUONG VAN MINH, dit LE GRAND MINH (1916-2001)  » est également traité dans :

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La chute de Saigon »  : […] Washington n'ayant pas réagi à des opérations préliminaires (prise de Phuoc Binh, le 7 janv. 1975), Hanoi en conclut que la situation était mûre. Le 10 mars, l'Armée populaire vietnamienne (nordiste) attaquait Ban Me Thuot, la capitale méridionale des Plateaux, et s'en emparait. La ville était d'une telle importance stratégique que le général Thiêu dut ordonner immédiatement un repli général de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_47987

Pour citer l’article

« DUONG VAN MINH, dit LE GRAND MINH (1916-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/duong-van-minh/