BASRI DRISS (1938-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État marocain, ministre de l'Intérieur de 1979 à 1999. Né le 8 novembre 1938 à Settat, au sud de Casablanca, Driss Basri commence sa carrière à Rabat comme commissaire principal de police, avant d'être chargé de la sécurité interne au ministère de l'Intérieur peu après l'accession au trône de Hassan II, en 1961. Nommé directeur général de la surveillance du territoire en 1973, il devient secrétaire d'État à l'Intérieur l'année suivante. Lorsque le Maroc occupe le Sahara occidental en 1975, Basri prend également en charge la sécurité de cette zone. En 1979, il est ministre de l'Intérieur, fonction qu'il cumule, à partir de 1985, avec le portefeuille de l'Information. Driss Basri était l'homme fort du pouvoir sous le règne de Hassan II : il contrôlait les services de police, de sécurité et de renseignement, avait la haute main sur les commissions traitant du commerce et des investissements et encadrait les élections. Il faisait régner la terreur et est tenu pour responsable de nombreuses violations des droits de l'homme ainsi que de multiples actes de répression politique.

Lorsque Mohammed VI succède à Hassan II en 1999, il limoge Driss Basri trois mois après son intronisation, décision bien accueillie par la population. Ce dernier s'exile à Paris, où il s'éteint le 27 août 2007.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  BASRI DRISS (1938-2007)  » est également traité dans :

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'ajustement structurel et les privatisations »  : […] Le Maroc s'endette rapidement avec la chute des prix du phosphate à partir de 1976. Par ailleurs, la guerre menée au Sahara occidental contre le Front Polisario est coûteuse. Enfin, les disparités sociales s'accentuent : le monde rural est touché par une crise agricole liée à un cycle de sécheresse et le monde urbain par l'explosion démographique, des difficultés dans le secteur industriel et le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_52224

Les derniers événements

9-27 novembre 1999 • MarocLimogeage de Driss Basri et retour de la famille Ben Barka.

Le 9, le roi Mohammed VI limoge le ministre de l'Intérieur en poste depuis 1979, Driss Basri, qui était considéré comme l'homme fort du pouvoir sous le règne de Hassan II. Le geste de Mohammed VI s'explique par l'inimitié que celui-ci entretenait à l'égard de Driss Basri ainsi que par l'échec [...] Lire la suite

14 mars 1998 • MarocPrésentation du gouvernement d'Abderrahmane Youssoufi.

des indépendants. Le roi Hassan II conserve le contrôle de la défense nationale, dont aucun ministre n'est en charge. En outre, le ministre de l'Intérieur sortant, Driss Basri, conserve son poste et Abdellatif Filali, Premier ministre sortant, celui des Affaires étrangères, qu'il occupait également. Abderrahmane Youssoufi indique que les trois priorités de son gouvernement seront « le Sahara occidental, l'emploi et les questions sociales ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« BASRI DRISS - (1938-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/driss-basri/