DISULFIRAME ou ANTABUSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le disulfirame (Antabuse) est le disulfure de tétraéthyl-thiocarbamoyle :

Le British Pharmaceutical Codex indique qu'il peut être préparé par condensation de la diéthylamine et du disulfure de carbone en présence de soude, suivie d'une oxydation du diéthyl-dithiocarbamate de sodium obtenu par le persulfate d'ammonium. Il se présente alors sous forme d'une poudre presque blanche, inodore et de saveur légèrement amère, fondant vers 71 0C ; très soluble dans l'alcool et dans le chloroforme, il l'est moins dans l'éther et il est insoluble dans l'eau. À cause de sa toxicité, cette substance est classée au tableau A des différentes pharmacopées.

Du point de vue physiologique, il provoque une hypersensibilité de l'organisme à l'alcool éthylique, car il interfère avec le métabolisme normal de cet alcool et produit une augmentation du taux d'acétaldéhyde dans le sang et dans l'air expiré ; la libération d'acétaldéhyde est responsable de réactions qui s'accompagnent de céphalées, de nausées et de vomissements. En l'absence d'alcool, le disulfirame est inoffensif. C'est pourquoi on l'utilise dans le traitement de l'alcoolisme chronique (cures de désintoxication). Il faut cependant être très prudent et n'entreprendre ce traitement que sous une étroite surveillance médicale.

—  Philippe COURRIÈRE

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, docteur en pharmacie, biologiste hospitalier, professeur de biophysique à la faculté des sciences pharmaceutiques de Toulouse, université Paul-Sabatier

Classification


Autres références

«  DISULFIRAME ou ANTABUSE  » est également traité dans :

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diagnostic et traitement »  : […] Ce bref survol de la pathologie de l'alcoolisme ne doit pas faire méconnaître que le diagnostic d'intoxication alcoolique aiguë ou chronique n'est jamais évident, précisément parce que l'intoxication est fréquente. Les erreurs par excès sont nombreuses. Toute intoxication aiguë du système nerveux peut donner un état ébrieux ou confusionnel ; et l'on a vu confondre avec l'ivresse une intoxication o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/#i_4509

Pour citer l’article

Philippe COURRIÈRE, « DISULFIRAME ou ANTABUSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/disulfirame-antabuse/