GRIGOROVITCH DIMITRI VASSILIEVITCH (1822-1899)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Camarade d'études de Dostoïevski, Dimitri Grigorovitch se rend célèbre par ses nouvelles paysannes : Le Village (Derevjnja, 1846), Antoine le pauvre hère (Anton Goremyka, 1847). Inspirées par George Sand, pathétiques, visant à toucher la sensibilité du lecteur, elles ne résistent pas à la comparaison avec les Récits d'un chasseur de Tourgueniev parus peu après, mais classent leur auteur dans l'école « naturelle » prônée par Bielinski. S'appuyant sur une documentation ethnographique, il écrit ensuite des romans Les Pêcheurs (Rybaki), Les Transplantés (Pereselency), et plus tard l'histoire tragique d'un petit acrobate, Le Garçon de gutta-percha (Guttaperčevyj mal' čik, 1883).

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification


Autres références

«  GRIGOROVITCH DIMITRI VASSILIEVITCH (1822-1899)  » est également traité dans :

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 24 122 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature de l'intelligentsia (1825-1890) »  : […] humbles : tantôt, à l'exemple de Gogol, ils peignent le petit fonctionnaire bafoué dans sa dignité humaine – ainsi dans les premiers récits de Dostoïevski (Dostoevskij, 1821-1881) –, tantôt c'est le paysan, victime de l'arbitraire des seigneurs – ainsi chez Dmitri Grigorovitch (Grigorovič, 1822-1899) et chez Ivan Tourgueniev (Turgenev, 1818-1883 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_1016

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « GRIGOROVITCH DIMITRI VASSILIEVITCH - (1822-1899) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-vassilievitch-grigorovitch/