DIDRIKSON MILDRED dite BABE (1911-1956)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américaine Mildred « Babe » Didrikson fut à la fois la première star féminine des jeux Olympiques, à l'occasion de l'édition de 1932 à Los Angeles où elle remporta deux médailles d'or et une médaille d'argent en athlétisme, et la sportive la plus éclectique du xxe siècle : excellente joueuse de basket-ball, elle n'hésitait pas à tâter du football américain, du base-ball, du ski et du tennis, faisait preuve d'une étonnante dextérité au billard et au bowling ; surtout, elle devint la meilleure golfeuse de son temps.

« Babe » Didrikson

« Babe » Didrikson

Photographie

L'Américaine « Babe » Didrikson fut la star athlétique des jeux Olympiques de Los Angeles en 1932 : elle remporta le 80 mètres haies, le lancer du javelot et obtint la médaille d'argent dans le concours de saut en hauteur. Déchue de son statut « amateur » peu après, elle se tournera... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Mildred Ella Didrikson (surnommée « Babe » en référence à « Babe » Ruth, le célèbre champion de base-ball) est née le 26 juin 1911 à Port Arthur (Texas), sixième d'une famille de sept enfants. Son père, un charpentier de marine venu de Norvège, considère l'exercice physique comme indispensable à une bonne éducation, et Mildred, adolescente au caractère bien trempé, suit à la lettre son précepte : elle manie sans relâche un haltère de fortune pour se muscler. Elle suit une formation de dactylographe et se montre capable de taper 100 mots à la minute. Mais c'est plus en raison de ses performances athlétiques que de ses capacités professionnelles qu'une compagnie d'assurances de Dallas l'embauche comme secrétaire. En effet, cette société souhaite qu'elle intègre son équipe de basket-ball, les Dallas Cyclones. Mildred Didrikson se montre une joueuse remarquable et fait partie de l'équipe féminine All-America, qui regroupe l'élite du basket-ball américain, de 1930 à 1932. Dans le même temps, elle s'essaye au base-ball, réalise d'étonnantes performances à la batte (elle expédie couramment la balle à plus de 100 mètres), ce qui lui vaut de disputer quelques matchs-exhibitions avec les hommes et de gagner son surnom, « Babe ». Mais elle brille plus encore en athlétisme, dans toutes les disciplines. Ainsi, aux Championnats nationaux par équipes de l'Amateur Athletic Association (A.A.U.) de 1932, elle représente à elle seule toute sa formation : la jeune femme dispute en eff [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  DIDRIKSON MILDRED dite BABE (1911-1956)  » est également traité dans :

LOS ANGELES (JEUX OLYMPIQUES DE) [1932]- Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 895 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 31 juillet »  : […] La première journée des compétitions d'athlétisme est marquée par plusieurs belles performances. Le Polonais Janusz Kusocinski s'impose dans le 10 000 mètres (30 min 11,4 s, record olympique) devant le Finlandais Volmari Iso-Hollo (30 min 12,6 s) ; l'Américain Leo Sexton lance le poids à 16 mètres (record olympique). La jeune Américaine « Babe » Didrikson (vingt et un ans), sportive éclectique (e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1932-9es-jeux-olympiques-d-ete/#i_85193

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « DIDRIKSON MILDRED dite BABE - (1911-1956) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/didrikson-mildred-dite-babe/