SIMPSON DÉSERT DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le désert de Simpson est une région aride pratiquement inhabitée qui s'étend sur près de 143 000 kilomètres carrés dans le centre de l'Australie. Situé en grande partie dans le sud-est du Territoire du Nord, il occupe aussi une partie du Queensland et de l'Australie-Méridionale. Il est délimité à l'ouest par la rivière Finke, au nord par les monts Macdonnell et la rivière Plenty, à l'est par les rivières Mulligan et Diamantina et au sud par le lac Eyre, vaste lac salé. Des lignes parallèles de dunes de sable, de 20 à 40 mètres de hauteur, éloignées les unes des autres de 450 mètres, s'étendent du nord-ouest au sud-est du désert sur parfois près de 160 kilomètres. Plusieurs rivières temporaires (Todd, Plenty, Hale, Hay) traversent le désert de Simpson, tandis que les lacs salés éphémères sont communs dans sa partie méridionale. La végétation, très médiocre, va de la brousse clairsemée d'acacias (mulga) aux touffes de graminées du genre Spinifex sur les versants des dunes. Une multitude de fleurs sauvages apparaît immédiatement après les rares averses.

Le désert de Simpson, exploré par Charles Sturt en 1845, fut nommé (avec le désert Sturt) désert Aranda (ou Arunta) sur une carte réalisée par T. Griffith Taylor en 1926. Après avoir effectué un vol de reconnaissance dans cette région en 1929, le géologue Cecil Thomas Madigan rebaptisa le désert du nom d'Allen Simpson, alors président de la Royal Geographical Society of Australasia (branche de l'Australie-Méridionale). La traversée du désert en dromadaire que réalisa Madigan en 1939 est souvent citée comme la première effectuée par un Européen, mais il fut en réalité devancé par Edmund Albert Colson en 1936.

Le désert de Simpson est le dernier refuge de certaines espèces animales menacées de disparaître du désert australien, telle la souris marsupiale à queue adipeuse. De vastes pans du désert sont protégés le long des frontières du Queensland, du Territoire du Nord et de l'Australie-Méridionale. Le Simpson Desert National Park (1967, 10 120 kilomètres carrés) s'étend dans l'ouest du Queensland. Il est bordé, en Australie-Méridionale, par le Simpson Desert Conservation Park (1967, 6 927 kilomètres carrés) et le Simpson Desert Regional Reserve (1988, 29 642 kilomètres carrés de plaines dans le sud du désert). Le Witjira National Park (1985, 7 770 kilomètres carrés), également situé en Australie-Méridionale, longe la limite occidentale du désert.

Le cœur du désert est inhabité, mais de petits villages d'éleveurs de bovins, souvent alimentés en eau depuis le Grand Bassin artésien, s'éparpillent à la périphérie. Ils sont reliés par des routes non revêtues ou des pistes, telle Birdsville Track. Cette piste, empruntée jusqu'au début du xxe siècle par des caravanes de dromadaires conduites par des Afghans, longe la frontière orientale du désert.

Des opérations d'exploration pétrolière furent entreprises en vain des années 1960 à 1980. Depuis la fin du xxe siècle, le tourisme connaît un essor considérable dans la région, se limitant toutefois à des excursions en véhicule tout terrain durant les mois les plus tempérés (de mai à septembre). La région est aussi très appréciée des randonneurs avertis.

Environ 100 kilomètres à l'ouest du désert se trouvent la Stuart Highway (route transcontinentale revêtue), la Central Australian Railway (voie ferrée déplacée à l'ouest de son tracé originel en 1980) ainsi que la ville d'Alice Springs, dans le Territoire du Nord.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« SIMPSON DÉSERT DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-simpson/