LANGE DAVID (1942-2005)

Homme politique néo-zélandais. D'origine populaire, David Lange étudie le droit et devient avocat. Élu député travailliste en 1977, il prend, six ans plus tard, la tête de son parti et le conduit à la victoire électorale en 1984. Au poste de Premier ministre, Lange, qui se dit « conservateur de gauche », se donne deux objectifs : l'autonomie économico-politique et la militance antinucléaire. Avec son ministre des Finances Roger Douglas, il promeut une réforme ultralibérale. Il interdit les ports de son pays aux navires américains à propulsion ou armement nucléaires : les États-Unis l'évincent de leur alliance militaire régionale. Il proteste aussi contre les essais nucléaires de la France, qui s'embourbe alors dans l'affaire du sabotage à Auckland du Rainbow-Warrior de Greenpeace (1985). En conflit avec Roger Douglas et une partie du Labour, Lange quitte la tête du gouvernement en 1989.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LANGE DAVID (1942-2005)  » est également traité dans :

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 861 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La Nouvelle-Zélande aux prises avec la globalisation »  : […] Entre 1974 et 1996, la Nouvelle-Zélande connaît une période de remise en cause profonde des équilibres sur lesquels le pays s'était construit depuis plus d'un siècle et opère, à partir de 1984, une véritable révolution néo-libérale qui tente de mettre à bas les principes mêmes d'un système social organisé autour d'un État régulateur et central. Le délitement progressif du lien de dépendance avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-zelande/#i_96521

Les derniers événements

7-8 août 1989 • Nouvelle-ZélandeÉlection de Geoffrey Palmer à la tête du gouvernement.

Le 7, David Lange, Premier ministre travailliste depuis 1984, connu pour ses positions pacifistes et anti-américaines mais dont la popularité est au plus bas, annonce sa démission en réponse au désaveu que lui ont infligé quatre jours plus tôt les parlementaires de son parti en réclamant le retour [...] Lire la suite

15 août 1987 • Nouvelle-ZélandeNouvelle victoire des travaillistes aux élections législatives

du Premier ministre sortant, David Lange, l'emporte avec 56 sièges (+ 1), contre 41 (+ 3) au Parti national de Jim Bolger. David Lange va pouvoir poursuivre aussi bien sa politique de déréglementation que son action anti-nucléaire : sur ce point, il écarte d'emblée tout retour de la Nouvelle-Zélande au sein de l'A.N.Z.U.S., le traité qui lie les États-Unis à plusieurs États du Pacifique.  [...] Lire la suite

7-22 juillet 1986 • Nouvelle-Zélande - FranceAccord pour le règlement de l'affaire Greenpeace

, les officiers français ne doivent avoir aucun contact avec la presse. Ce transfert est assez mal accueilli par l'opinion néo-zélandaise, qui estime que le Premier ministre, David Lange, a capitulé sous la pression des représailles commerciales.  [...] Lire la suite

4-25 novembre 1985 • Nouvelle-Zélande - FranceCondamnation des faux « époux Turenge » dans l'affaire du Rainbow Warrior

, peine plus lourde que celle à laquelle on semblait s'attendre en France, et refuse de recommander, comme il en a le pouvoir, l'expulsion des accusés. Une négociation va devoir s'engager pour obtenir l'expulsion des deux officiers français. Mais les pourparlers s'annoncent difficiles, d'autant que, le 25, David Lange, Premier ministre néo-zélandais, affirme que les condamnés feront leur temps légal de prison en Nouvelle-Zélande.  [...] Lire la suite

7-27 août 1985 • FranceMise en cause des services secrets français dans l'attentat contre le navire de Greenpeace

les nombreuses questions soulevées par la presse. Il conclut en demandant que son rapport « soit suivi en France d'un examen plus détaillé ». Les réactions à la publication de ce rapport manifestent une insatisfaction certaine : le 27, David Lange, Premier ministre néo-zélandais, le qualifie d'« incroyable [...] Lire la suite

4-18 février 1985 • États-Unis - Nouvelle-ZélandeCrise de L'A.N.Z.U.S.

Le 4, David Lange, Premier ministre néozélandais, confirme que son pays refuse d'accueillir dans ses ports des navires de guerre américains porteurs d'engins nucléaires. Malgré les pressions de Washington, la position du gouvernement néo-zélandais n'a pas varié depuis l'arrivée des travaillistes [...] Lire la suite

14-24 juillet 1984 • Nouvelle-ZélandeVictoire travailliste aux élections législatives

Le 14, le Parti travailliste, dirigé par David Lange, remporte la victoire aux élections législatives en obtenant 56 des 95 sièges du Parlement. Le Parti national de sir Robert Muldoon, Premier ministre depuis 1975, a été victime de la crise économique : il n'obtient que 37 sièges. Le 18, David [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« LANGE DAVID - (1942-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lange/