BECKHAM DAVID (1975- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

David Beckham présente un palmarès certes fourni, mais qui est loin d’expliquer son aura internationale, laquelle s’appuie sur son charisme et sur une image médiatique savamment entretenue.

David Beckham est né le 2 mai 1975 à Leytonstone. Milieu offensif prometteur, il signe un contrat avec Manchester United dès 1991 et fait ses débuts chez les professionnels en 1994 sous les couleurs mancuniennes. Talent précoce, il honore sa première sélection en équipe d'Angleterre dès 1996.

En 1998, David Beckham est une des pièces maîtresses du onze anglais qui dispute la Coupe du monde en France. Expulsé en huitième de finale contre l'Argentine, il est vilipendé par les médias d'outre-Manche, qui le tiennent pour responsable de l'élimination de l'équipe nationale. En 1999, David Beckham, maître à jouer de Manchester United, fait taire ses détracteurs par la qualité de ses prestations sur le terrain. Avec le club mancunien, il remporte le Championnat d'Angleterre, la Coupe d’Angleterre (« Cup ») et la Ligue des champions à l'issue d'une finale mémorable face au Bayern Munich (2-1) – un triplé historique.

Nommé capitaine de l'équipe d'Angleterre, David Beckham est un des principaux artisans de la qualification de sa formation pour la Coupe du monde 2002, qui se déroule en Corée du Sud et au Japon. Malheureusement, diminué par une blessure, il ne peut pas donner la pleine mesure de son talent en Asie. Si, grâce à un penalty, il offre à son pays une victoire de prestige face à l'Argentine au premier tour (1-0), il est éliminé avec ses coéquipiers en quart de finale par le Brésil (1-2).

En juillet 2003, en froid depuis un moment avec Alex Ferguson, l’entraîneur de l’équipe, il décide de quitter son club de toujours, Manchester United, avec lequel il aura remporté six titres de champion d’Angleterre (1996, 1997, 1999, 2000, 2001 et 2003), deux fois la « Cup » et, donc, la Ligue des champions en 1999. Il signe alors avec le prestigieux Real Madrid, qui a pour politique de recruter les plus grandes stars du football : David Beckham rejoint, entre autres, le Portugais Luis Figo, le Français Zinédine Zidane, le Brésilien Ronaldo... Il devient le footballeur le mieux payé au monde, puisque ses revenus pour 2004 étaient estimés à plus de 22 millions d’euros (salaires, primes et contrats publicitaires). Au sein du club merengue, il évolue à un poste inédit pour lui de milieu récupérateur. Si son adaptation à ce nouveau rôle est plutôt une réussite, les résultats du Real sont décevants. En 2006, il n’est pas au meilleur de sa forme lors de la Coupe du monde en Allemagne, où l'Angleterre est éliminée en quart de finale par le Portugal.

En 2007, David Beckham quitte le Real pour aller évoluer aux États-Unis, au sein du club des Los Angeles Galaxy, pour un salaire pharaonique. En 2009 puis en 2010, il est prêté par le club américain au Milan A.C. (à chaque fois pour 6 mois, de janvier à juin). En mars 2010, il se blesse gravement, ce qui le prive de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. L’engagement du footballeur anglais avec le Los Angeles Galaxy s’achève à la fin de 2012. Au début de l’année 2013, David Beckham signe pour 5 mois avec le Paris-Saint-Germain, club avec lequel il sera champion de France. En le recrutant, le club de la capitale espère de grandes retombées, plus en termes de notoriété que sur le plan sportif, ce qui sera le cas.

En effet, en dehors de toute considération sportive, David Beckham est un « produit » médiatique, le couple qu'il forme avec Victoria, une ancienne chanteuse des Spice Girls qu’il a épousée en 1999, faisant souvent la une des magazines people. Star planétaire, il est particulièrement adulé en Asie. C’est pourquoi il fut une des attractions de la cérémonie de clôture des jeux Olympiques de 2008, Pékin passant symboliquement le relais à Londres. Il tire ainsi de confortables revenus liés à ses contrats publicitaires, revenus qui étaient encore estimés à 36 millions d’euros pour 2013 par le magazine Forbes, soit plus que tout autre footballeur.

En mai 2013, il annonce sa retraite sportive. Il compte 115 sélections en équipe d’Angleterre, pour laquelle il a marqué 17 buts.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  BECKHAM DAVID (1975- )  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'importance de la publicité »  : […] En fait, les stars du sport tirent des contrats publicitaires l'essentiel de leurs revenus. Or, en ce domaine, l'investissement n'est guère corrélé au critère sportif, notamment aux résultats. Ici, le charisme, mais aussi l'image internationale, voire le côté people ou le look ont leur importance. Ainsi, dès ses premiers succès, Tiger Woods se vit sollicité par les publicitaires : Nike lui offrai […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BECKHAM DAVID (1975- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/david-beckham/