MANGIAROTTI DARIO (1915-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 18 décembre 1915 à Milan, Dario Mangiarotti appartient à une dynastie d'escrimeurs qui fit briller les couleurs de l'Italie aux jeux Olympiques. Il est l'un des fils du maître d'armes milanais Giuseppe Mangiarotti, qui fut quatrième de la compétition d'épée aux jeux de Londres en 1908 et dix-sept fois champion d'Italie professionnel. Tout comme ses frères Edoardo et Mario, il est initié à l'escrime par ce père qui révolutionne la discipline en privilégiant le dynamisme et la vitesse d'exécution dans les assauts. Son palmarès est beaucoup moins fourni que celui de son cadet Edoardo, qui remporta treize médailles aux jeux Olympiques, mais il participe à la saga familiale. Surtout, alors qu'Edoardo se distinguait dans les compétitions d'épée comme de fleuret, Dario Mangiarotti ne se consacre qu'à l'épée. Il remporte son premier titre mondial en 1937, gagnant la compétition d'épée par équipes. Jusqu'en 1953, il glanera quatre autres médailles d'or aux Championnats du monde, mais il ne s'adjugera le titre individuel qu'en 1949. Aux jeux Olympiques de Londres, en 1948, dans des compétitions dominées par les Français, il obtient, associé entre autres à Edoardo, la médaille d'argent dans la compétition d'épée par équipes. Les jeux Olympiques d'Helsinki, en 1952, voient l'apogée de la saga des Mangiarotti : Edoardo remporte la compétition individuelle d'épée alors que Dario s'adjuge la médaille d'argent, après barrage face au Suisse Oswald Zappelli ; les deux frères sont également médaillés d'or par équipes. Après la fin de sa carrière, Dario Mangiarotti occupe diverses fonctions au sein de la Fédération italienne d'escrime. Il s'éteint le 9 avril 2010 à Lavagna (Ligurie).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MANGIAROTTI DARIO - (1915-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dario-mangiarotti/