QUILLEN DANIEL GREY (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien américain, lauréat de la médaille Fields en 1978 pour ses travaux en K-théorie. Né le 27 juin 1940 à Orange (New Jersey), fils d'un ingénieur chimiste professeur de physique, Daniel Grey Quillen fait ses études supérieures à l'université Harvard, où il soutient sa thèse, en 1969 sous la direction de R. Bott, sur les propriétés formelles des systèmes surdéterminés d'équations aux dérivées partielles linéaires. Membre du Massachusetts Institute of Technology de 1973 à 1988, il rejoint l'institut de mathématiques d'Oxford (Grande-Bretagne) en 1988. Quillen a appliqué à l'étude des K-théories algébriques des techniques issues de la géométrie et de la topologie. En 1970, il prouve la conjecture de Frank Adams qui permet de déterminer le groupe relié à l'ensemble des classes d'équivalence par homotopie des fibrés vectoriels réels. Il construit de plus les K-théories algébriques Kn pour n supérieur à 2. En 1976, Quillen résout le problème posé vingt ans plus tôt par Jean-Pierre Serre en montrant que les espaces mathématiques abstraits, abondamment étudiés par les mathématiciens du xxe siècle, peuvent être construits à partir d'espaces plus élémentaires de dimensions moindres.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « QUILLEN DANIEL GREY (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-grey-quillen/