DAILY MIRROR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quotidien britannique publié à Londres. Fondé par lord Northcliffe, en 1903, pour un public de femmes et entièrement rédigé par des femmes, le Daily Mirror représente une tentative qui échoue au bout de trois mois. Dès le début de l'année suivante, le Mirror se transforme en quotidien pour hommes et femmes, rempli de photos (les premières sont celles de la marine japonaise préparant la guerre russo-japonaise). Le succès est acquis dès ce nouveau départ. La formule selon laquelle un journal doit devancer les événements est restée celle du Daily Mirror. Le style de journalisme adopté est des plus agressifs, caractérisé par un ton à la fois péremptoire et racoleur et par du bon sens. Northcliffe est, à son époque, le plus grand journaliste populaire : il s'est préoccupé de tous les aspects de la production du journal (il était également propriétaire du Daily Mail et du Times). Il s'est passionné pour les nouveautés techniques et il a joué un grand rôle dans l'évolution de la presse britannique.

Le neveu de Northcliffe, Cecil King, entre au journal par la petite porte en 1926, mais son ascension est rapide. À partir de 1930, sous l'influence grandissante de King, le Daily Mirror cesse d'être un journal conservateur et populiste pour adopter progressivement un ton plus socialisant et plus critique à l'égard des classes dirigeantes. C'est sous l'impulsion de King et de l'équipe qu'il constitue autour de lui que le Mirror s'opposera, en 1938, au pacifisme et au courant favorable aux accords de Munich. Le Mirror joue également un rôle important dans la victoire éclatante des travaillistes aux élections de 1945.

Durant les deux gouvernements de Harold Wilson, de 1964 à 1970, King, devenu président du journal, s'efforce d'influer sur la politique du gouvernement, notamment en faveur de l'adhésion de la Grande-Bretagne au Marché commun. Son succès est mitigé, et, tout comme The Times, le Mirror devient progressivement plus hostile envers Wilson, sans pour autant glisser dans le camp conservateur. Le quotidien, de façon caractéristique, demeurera proche des électeurs de Labour.

Grâce aux bénéfices énormes provenant de l'exploitation du Mirror (son tirage d'environ 5 000 000 exemplaires, en 1964, en fait l'un des plus grands de la presse mondiale), King et ses associés se lancent dans la construction d'un des plus grands empires de presse du monde : International Publishing Corporation, passé en 1970 sous le contrôle de Reed International. Racheté en 1984 par Robert Maxwell, le quotidien est, depuis 1999, la propriété du groupe Trinity Mirror, éditeur de nombreux journaux régionaux. Sa diffusion (1,7 million d'exemplaires au milieu des années 2000) s'est beaucoup réduite.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DAILY MIRROR  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 301 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La bande dessinée en Europe de 1940 à 1960 »  : […] Outre la France et la Belgique, deux pays européens ont, dans les années 1940 et 1950, une production importante, tant en quantité qu'en qualité : l'Italie et la Grande-Bretagne. En Italie, les années 1940 sont dominées par Dick Fulmine (en français Alain la Foudre ), justicier à l'idéologie fasciste créé en 1938 par Carlo Cossio (1907-1964), et par les bandes d'aventures exotiques de Franco Capr […] Lire la suite

Les derniers événements

3 novembre - 18 décembre 2021 Royaume-Uni. Affaiblissement du Premier ministre Boris Johnson visé par plusieurs scandales.

Le 30, le Daily Mirror révèle qu’une fête réunissant « quarante à cinquante personnes » a été organisée en décembre 2020 au 10 Downing Street, résidence du Premier ministre, alors que les restrictions sanitaires interdisaient les rassemblements en intérieur avec des personnes extérieures au foyer. Le chef de l’opposition travailliste Keir Starmer accusera Boris Johnson de « prendre les Britanniques pour des imbéciles ». […] Lire la suite

4-28 mai 2020 Royaume-Uni. Présentation du dispositif de déconfinement.

Le 22 également, le Daily Mirror et le Guardian révèlent qu’un des principaux conseillers de Boris Johnson, Dominic Cummings, a enfreint les règles du confinement, fin mars, en quittant Londres pour s’installer en province avec sa femme et son fils. Le 26, le secrétaire d’État pour l’Écosse Douglas Ross, en désaccord avec le soutien accordé à Dominic Cummings par le Premier ministre, annonce sa démission. […] Lire la suite

3-5 décembre 1991 Royaume-Uni. Effondrement du groupe Maxwell après la mort de son fondateur

) et de Mirror Group Newspaper (M.G.N.), les deux principales composantes de l'empire de presse international fondé par leur père Robert, mystérieusement mort en mer, le 5 novembre, au cours d'une croisière au large des îles Canaries. Depuis sa disparition, la lumière se fait peu à peu sur les montages financiers suspects élaborés par le magnat britannique pour sauver un groupe aussi puissant que fragile, comprenant des titres aussi célèbres que le Daily Mirror, The People, le new-yorkais Daily News, l'israélien Maariv ou The European. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rupert SWYER, « DAILY MIRROR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/daily-mirror/