DADO MIODRAG DJURIC, dit (1933-2010)

Le peintre et sculpteur Miodrag Djuric, dit Dado, né en 1933 à Cetinje au Monténégro (ex-Yougoslavie), est un artiste dont l'œuvre, est empreint de visions troublantes et funèbres, dans « un univers cruel où les dieux sont absents et les héros en miettes » (Françoise Choay).

Il étudie à l'École des beaux-arts de Herceg Novi (Monténégro) puis à l'Académie des beaux-arts de Belgrade, où il suit les cours de Marko Celebonovic qui l'encourage dans son travail et favorise son départ pour Paris en 1956. Il travaille dans un atelier de lithographie et rencontre Jean Dubuffet et Roberto Matta, qui lui présentent celui qui va devenir son marchand, Daniel Cordier. En 1958, ce dernier organise la première exposition personnelle de l'artiste dans sa galerie parisienne. Marqué durant son enfance par la Seconde Guerre mondiale et ses atrocités, Dado réalise des dessins, des tableaux et des gravures, mais également des graphiques, collages, assemblages et sculptures représentant des personnages difformes (essentiellement des fœtus, des bébés et des vieillards), aux visages en voie de décomposition, qui évoluent dans un univers cauchemardesque aux architectures précaires (L'Architecte, 1959 ; Lettre à Mme de Sévigné, 1969). La concentration de personnages (Le Massacre des innocents, 1958) qui caractérise également ses tableaux ainsi que ses visions fantastiques (La Grande Ferme – hommage à Bernard Réquichot, 1962) ont pu être rapprochées de l'œuvre de Jérôme Bosch. Ces œuvres tourmentées, nourries d'images obsessionnelles, seront notamment présentées au Grand Palais à Paris lors de l’exposition 60-72 : douze ans d’art contemporain en France (1972). Il collabore avec Georges Perec à l'ouvrage Alphabets : cent soixante-seize onzains hétérogrammatiques (1976). En 1991, Alain Bosquet lui consacre une monographie intitulée Dado, un univers sans repos. Dado a participé à de nombreuses expositions. Mentionnons la rétrospective qui lui est consacrée par le Centre national d'art contemporain à Paris en 1970. En 2009, il représente le Monténégro à la biennale de Venise et réalise des peintures monumentales pour le pavillon de son pays natal à l'occasion de l'exposition universelle de 2010 à Shanghai.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DADO MIODRAG DJURIC, dit (1933-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dado/