CUNA ou KUNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens de l'Amérique centrale divisés en deux groupes : les Cuna du continent, qui habitaient le Panamá oriental et qui, pendant la période historique, ont été constamment repoussés par les Noirs et par les Indiens Choco ; les Cuna de San Blas, qui occupent les petites îles coralliennes situées le long de la côte caraïbe. Ces derniers étaient, au début du xxie siècle, environ 57 000.

L'économie des Cuna est fondée sur l'agriculture et la pêche. Ils fabriquent de la vannerie, de la poterie et tissent le coton sur des métiers verticaux. Leurs maisons, rectangulaires, ont un toit en chaume et des parois en roseau ou en côtes de palmier.

Les hommes s'habillent à la mode européenne ; le costume des femmes comporte un élément caractéristique de ces Indiens : la blouse ou mola est formée de deux à sept couches de coton de différentes couleurs superposées, qui sont cousues en laissant apparaître par endroits les couleurs des tissus sous-jacents lesquels constituent ainsi des motifs géométriques ou figuratifs.

Les Cuna sont actuellement monogames, mais la polygamie était fréquente jadis parmi les chefs des villages. Généralement, le mari s'installe chez ses beaux-parents et travaille pour eux. Chaque maison est composée d'une ou de plusieurs familles biologiques liées par le mariage à un lignage de femmes. Le chef de la famille est l'aîné de sexe masculin, et les hommes mariés à ses filles et à ses petites-filles lui sont subordonnés. Cependant, son autorité n'est pas despotique.

Au xvie siècle, la société cuna était stratifiée, mais le mode de vie traditionnel a été bouleversé par le contact avec les Blancs ; aujourd'hui, les différences d'ordre social ne sont plus fondées sur la naissance, mais sur des critères d'ordre économique. Les Cuna de San Blas jouissent d'un régime d'autonomie dans l'État de Panamá, et leur territoire est gouverné par un conseil de notables composé des chefs des îles.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CUNA ou KUNA  » est également traité dans :

PANAMÁ

  • Écrit par 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 9 887 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La mosaïque ethnique panaméenne »  : […] La population du Panamá s'élève à 3,23 millions d'habitants, selon les estimations de 2005. Elle ne comptait que 336 742 habitants lors du premier recensement de 1911, ce qui signifie qu' en un siècle la population a presque décuplé. L'explosion démographique s'explique avant tout par la chute du taux de mortalité (4,2 p. 1 000 en 2004), obtenu grâce à l'amélioration des conditions sanitaires ; et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panama/#i_35455

Pour citer l’article

Susana MONZON, « CUNA ou KUNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuna-kuna/