RONALDO CRISTIANO (1985- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Attaquant aux multiples facettes – il est un buteur d'exception tout en pouvant faire briller ses partenaires grâce à des passes millimétrées –, le footballeur portugais Cristiano Ronaldo a été élu Ballon d'or (meilleur joueur du monde) en 2008, en 2013, en 2014 puis en 2016.

Cristiano Ronaldo au Real Madrid

Photographie : Cristiano Ronaldo au Real Madrid

Cristiano Ronaldo présenté au public du stade Santiago-Bernabeu, le 6 juillet 2009. Quatre-vingt mille personnes se sont massées dans les tribunes uniquement pour admirer leur nouvelle idole, qui rejoint le Real Madrid. Florentino Pérez, président du club, estime que, hors de toute... 

Crédits : Denis Doyle/ Getty Images Sport/ AFP

Afficher

Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro est né le 5 février 1985 à Funchal, sur l'île de Madère, dans une famille pauvre – son père mourra d'alcoolisme. Comme tous les gamins, il joue au football dans les rues de son quartier. À huit ans, il va parfaire sa technique au sein d'un modeste club de jeunes, le FC Andorinha. Habile du pied droit comme du pied gauche, efficace, il est rapidement remarqué et, deux ans plus tard, il rejoint l'un des deux principaux clubs de la ville de Funchal, le National Madeira. Là, son entraîneur, Antonio Mendonça, va tenter de lui inculquer les vertus du jeu collectif. L'adolescent se montre de plus en plus brillant ; en 1996, il quitte son île pour rejoindre, à Lisbonne, le Sporting Clube de Portugal.

En 2001, il signe son premier contrat professionnel avec le Sporting. En 2003, son destin sportif bascule : il est engagé par Manchester United pour 18 millions d'euros. Il enfile à Old Trafford un maillot floqué du numéro 7 – celui de George Best, Éric Cantona ou David Beckham – bien lourd à porter pour un gamin de dix-huit ans. Cristiano Ronaldo s'égare, multiplie les gesticulations plutôt que de se concentrer sur sa technique – signe d'une grande immaturité. Il fait néanmoins ses débuts en équipe nationale portugaise cette année-là, puis dispute la finale de l'Euro 2004 perdue par le Portugal face à la Grèce (1-0). En 2006, il est demi-finaliste de la Coupe du monde (défaite face à la France, 1-0). Le public anglais ne l'avait pas adopté. Il va, pendant un moment, le détester. En effet, lors du quart de finale opposant le Portugal à l'Angleterre, Cristiano Ronaldo provoque l'expulsion de Wayne Rooney, idole de toute l'Angleterre et... coéquipier de Cristiano Ronaldo à Manchester United.

Mais les huées vont rapidement prendre fin. En effet, Cristiano Ronaldo cesse de geindre, enrichit sa palette footballistique, devient un passeur remarquable, sait se fondre dans le jeu collectif, bref le joueur individualiste se change en footballeur « intelligent ». En 2007, Manchester United est sacré champion d'Angleterre – un titre attendu depuis quatre ans – et Cristiano Ronaldo est élu meilleur joueur de Premier League. L'année 2008 voit sa consécration. Finisseur redoutable, il inscrit des buts aussi bien de la tête que sur coup franc, gagne presque tous ses duels grâce à un changement de direction soudain et à une étonnante vitesse dans l'exécution de ses dribles. Il ne rechigne plus à se mettre au service de l'équipe en accomplissant sa part de travail défensif. Le Portugais est le meilleur buteur du Championnat d'Angleterre (31 buts) et Manchester United conserve son titre. En outre, Cristiano Ronaldo illumine tous les terrains d'Europe lors de la Ligue des champions, que Manchester United remporte en battant Chelsea en finale (1-1, 6 tirs au but à 5). Malgré un Euro en demi-teinte (élimination du Portugal par l'Allemagne en quart de finale), Cristiano Ronaldo reçoit en toute logique le ballon d'or. En 2009, il est de nouveau champion d’Angleterre avec Manchester United. Mais, le 11 juin 2009, le transfert de Cristiano Ronaldo au Real Madrid est officialisé : pour recruter le Portugais, le club merengue verse la somme record de 94 millions d'euros à Manchester United. Il brille alors sous le maillot merengue, remportant le titre de champion d’Espagne en 2012. En 2013, il ne remporte aucun titre, mais il enchaîne les prestations de haut vol et accumule les buts (69 buts en 59 matchs) ; surtout, par son seul talent, il permet à l’équipe du Portugal de se qualifier pour la Coupe du monde 2014, à l’issue de deux matchs de barrage face à la Suède. Ses prestations lui valent de remporter un deuxième ballon d’or, qu’il reçoit avec une réelle émotion.

En 2014, Cristiano Ronaldo réussit de nouveau des prouesses sous le maillot du Real Madrid. Il offre notamment au club merengue la Ligue des champions, inscrivant 17 buts lors de cette compétition, ce qui constitue le record. Néanmoins, blessé, il ne brille pas durant la Coupe du monde au Brésil, et le Portugal est éliminé dès le premier tour. Malgré cet échec, il reçoit pour la troisième fois le ballon [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  RONALDO CRISTIANO (1985- )  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2017

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 11 328 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Football : la France verra la Russie, le Real Madrid flambe et Mbappé se révèle »  : […] À peine a-t-elle le temps de digérer la déception liée à la défaite concédée en finale de l’Euro 2016 face au Portugal que l’équipe de France de football, toujours emmenée par son sélectionneur Didier Deschamps, se lance dans la phase de qualification pour la prochaine Coupe du monde, organisée par la Russie en 2018. Malgré quelques frayeurs (défaite 2-1 en Suède, match nul 0-0 à domicile contre l […] Lire la suite

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 837 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Football : le Portugal enfin récompensé »  : […] Souvent brillante chez les jeunes, avec deux titres de champion du monde des moins de 20 ans remportés en 1989 et 1991, la sélection portugaise n’était jamais parvenue à confirmer les attentes dans la catégorie supérieure. C’est désormais chose faite après le triomphe de la Seleção das Quinas, articulée autour de sa star internationale Cristiano Ronaldo, lors du Championnat d’Europe 2016 remporté […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RONALDO CRISTIANO (1985- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cristiano-ronaldo/