CONQUÊTE DE L'ÉGYPTE PAR CAMBYSE II

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après la chute de la Lydie puis de Babylone, alliés du pharaon Amasis (XXVIe dynastie dite saïte), aucun obstacle ne s'oppose aux visées de la Perse sur l'Égypte. La bataille décisive a lieu à Péluse en — 525, au débouché de la branche orientale du Delta. Réfugié à Memphis, Psammétique III, successeur éphémère d'Amasis, ne peut empêcher la prise de la ville et se donne la mort. Pendant cent vingt et un ans, l'Égypte forme avec la Libye la sixième satrapie perse. L'image de Cambyse II le conquérant souffre du sentiment xénophobe né du durcissement de l'occupation à partir du règne de Xerxès (— 486-— 465). Si l'on en croit la tradition véhiculée par les auteurs classiques, Cambyse aurait bafoué la religion, profané les temples, commis le sacrilège de tuer le taureau sacré Apis, fait démenti par les sources autochtones. Selon celles-ci au contraire, qui le gratifient du titre de « celui qui élève les villes », il apparaît comme un roi respectueux des coutumes locales ; entouré de conseillers indigènes, il réprime les excès de ses troupes, se fait composer une titulature pharaonique, restaure les sanctuaires. Garant de l'ordre universel tel ses prédécesseurs sur le trône égyptien, il laisse à Darius en — 522 un pays pacifié.

—  Annie FORGEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne, docteur d'État

Classification

Pour citer l’article

Annie FORGEAU, « CONQUÊTE DE L'ÉGYPTE PAR CAMBYSE II », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-de-l-egypte-par-cambyse-ii/