CONJURATION DE CATILINA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Catilina, noble ruiné et corrompu, fomente, après plusieurs échecs au consulat, le projet de s'emparer de l'État romain par la force. Fédérant pour cela divers mécontentements, il envisage d'incendier la ville de Rome et de massacrer une partie de l'aristocratie, tout en abolissant les dettes ; mais l'un des consuls alors en charge, Cicéron, a vent du complot et parvient à confondre Catilina au Sénat. Celui-ci quitte alors Rome pour rejoindre les insurgés qu'il a soulevés en Étrurie, puis trouve la mort à la bataille de Pistoia en — 62, tandis que les conjurés restés à Rome sont exécutés sur ordre de Cicéron, à qui la foule fait un triomphe pour avoir sauvé la ville de la destruction. Cette affaire, qui marque l'apogée de la carrière de l'orateur, n'entraînera pas moins son exil quelques années plus tard, ses adversaires l'accusant d'avoir fait exécuter des citoyens sans appel au peuple. Cette conjuration, qui constitue une nouvelle étape dans la crise de la République, est bien connue par les écrits de Cicéron (Catilinaires) et de Salluste (Conjuration de Catilina) ; l'événement n'en garde pas moins sa part de mystère, à propos notamment du rôle tenu par les autres chefs populaires, César par exemple.

Buste de Cicéron, Ier siècle avant J.-C.

Buste de Cicéron, Ier siècle avant J.-C.

photographie

Cicéron, le plus grand orateur romain, s'est illustré en déjouant, lors de son consulat de 63 avant J.-C., la conjuration de Catilina en prononçant contre celui-ci quatre discours, les Catilinaires. Buste de Cicéron. Ier siècle avant J.-C. Marbre. Palais ducal, Mantoue,... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Xavier LAPRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « CONJURATION DE CATILINA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conjuration-de-catilina/