COMPILATION DE LA MISHNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Mishna, qui signifie en hébreu répétition (de la Loi) désigne d'abord dans le judaïsme la loi orale en corrélation avec le texte biblique (miqra), ensuite le recueil juridique compilé sous la direction du patriarche Juda ha-Nassi (le Prince) dans ses académies de Bet Shearim et de Séphoris en Galilée. Elle comprend six sedarim ou ordres traitant des prescriptions religieuses, juridiques, éthiques : Zeraïm, semences, sur l'agriculture ; Mo'ed, fête, sur le calendrier religieux ; Nashim, femmes, sur le droit matrimonial ; neziqin, dommages, sur le droit civil et pénal ; qodashim, saintetés, sur le culte public ; enfin tohorot, puretés, sur les observances individuelles. Fondement de la législation juive, la Mishna, promulguée – avec le consensus des Sages – par l'autorité politique du Patriarche reconnue par le pouvoir romain sur le peuple juif, est désormais le code appliqué par les tribunaux et le point de départ des discussions qui, en Palestine et en Babylonie, donneront naissance au Talmud.

—  Gérard NAHON

Écrit par :

  • : directeur d'études émérite à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Gérard NAHON, « COMPILATION DE LA MISHNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/compilation-de-la-mishna/