Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COFACE (Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur)

Une activité aujourd’hui principale : l'assurance-crédit

C'est au cours de l'année 2011 que le groupe a recentré son activité sur son métier principal, l'assurance-crédit. Les activités connexes qu'il avait traditionnellement exercées – information d'entreprise, la gestion de créances, affacturage, commercialisation des cautions – sont en partie conservées, dans la mesure de leur rentabilité et de la mutualisation de clientèle et de risques qu’elles permettent.

Premier assureur-crédit à l'export en France, la Coface s'est largement développée dans les pays émergents, qui contribuent tout particulièrement à ses performances. Ainsi le groupe est-il en tête des assureurs-crédit en Amérique latine et en Asie-Pacifique. En Amérique du Nord, les primes vendues continuent à augmenter au début des années 2010 ; leur évolution reste positive en Europe de l'Ouest et, surtout, en Europe centrale.

La Coface a également fait évoluer son organisation autour de nouvelles plates-formes géographiques et fonctions groupe.

Cette réorganisation s'est accompagnée d'une augmentation de capital, en 2009, de sa maison mère, Natixis. Le groupe peut, sur le plus long terme, bénéficier de la pérennité d'un large réseau international, CreditAlliance, qui rassemble soixante-dix-sept spécialistes de l'assurance-crédit, de sa présence dans quatre-vingt-quinze pays, ainsi que des nombreuses initiatives menées conjointement avec les pouvoirs publics au service de la protection de la trésorerie des entreprises ou de leur accompagnement à l'exportation. La Coface demeure néanmoins indépendante de l'État pour toutes ses activités de marché.

— Olivier MARTY

— Marie-France BAUD-BABIC

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CHANGE - Les opérations de change

    • Écrit par Henri BOURGUINAT, Gunther CAPELLE-BLANCARD
    • 7 015 mots
    • 2 médias
    ...procédé encore, la mobilisation des créances nées, qui combine la mobilisation de la créance née (dès qu'il y a passage en douane) et la couverture à terme. Enfin, on peut, pour se couvrir, passer par la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (Coface) qui, de société mixte à l'origine,...

Voir aussi