Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOW CLARA (1905-1965)

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien.

Née le 29 juillet 1905, dans une famille pauvre du quartier new-yorkais de Brooklyn, Clara Bow subit les abus sexuels de son père tandis qu'elle est délaissée par sa mère, déséquilibrée. Elle arrive à Hollywood à la suite d'un concours de beauté auquel elle a participé au lycée. Le petit rôle qu'elle décroche dans Beyond the Rainbow (1922) est très remarqué, et la jeune fille paraît bientôt en tête d'affiche dans des films comme Down to the Sea in Ships (1922), The Plastic Age (1925), Mantrap (1926), Kid Boots (1926) et Dancing Mothers (1926, La Soif de vivre).

En 1927, Elinor Glyn choisit Clara Bow pour interpréter le personnage principal de l'adaptation de son roman It (Le Coup de foudre). Ce film muet obtient un véritable succès dans les salles. L'actrice incarne dès lors la beauté, l'abandon et le sex-appeal pour les cinéphiles de l'ère du jazz. Parmi sa longue filmographie, citons également Rough House Rosie (1927), Ladies of the Mob (1928, Tu ne tueras pas !), Three Weekends (1928, L'amour joue et gagne), Dangerous Curves (1929, La Danseuse de corde) et The Saturday Night Kid (1929, La Cadette).

Ne parvenant pas à passer du muet au cinéma parlant, en raison notamment de son fort accent de Brooklyn, et salie par des scandales retentissants, l'actrice fait ses adieux à l'écran en 1931. Après avoir tenté de reprendre une carrière cinématographique avec Call Her Savage (1932) et Hoopla (1933), elle passe le restant de ses jours en grande partie dans un ranch tranquille du Nevada que possède son mari Rex Bell, ancien héros de western qu'elle a épousé en 1931. Souffrant durant ses dernières années de troubles psychiatriques, Clara Bow s'éteint le 27 septembre 1965 à Los Angeles.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi