ARRON CHRISTINE (1973- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née aux Abymes (Guadeloupe) le 13 septembre 1973, l'athlète française Christine Arron se classe quatrième du 100 mètres et est médaillée de bronze sur 4 fois 100 mètres lors des Championnats du monde d'Athènes en 1997. En 1998, elle bat par deux fois le record de France du 100 mètres de Marie-José Pérec (10,95 s puis 10,85 s) et devient, à Budapest, championne d'Europe du 100 mètres en améliorant le record d'Europe (10,73 s). Mais c'est surtout à l'occasion du relais 4 fois 100 mètres, lors d'une ligne droite où elle reprend 5 mètres à la Russe Irina Privalova pour permettre à son équipe de remporter la médaille d'or, qu'elle impressionne les observateurs. En 1999, avec Patricia Girard, Muriel Hurtis et Katia Benth, Christine Arron obtient la médaille d'argent sur 4 fois 100 mètres lors des Championnats du monde de Séville (42,06 s).

Après un échec aux jeux Olympiques de Sydney en 2000 (élimination en demi-finale), Christine Arron décide en 2001 de rejoindre le H.S.I., groupe d'entraînement de John Smith, en Californie ; l'expérience n'est pas concluante. Elle arrête le sport pour cause de maternité en 2002. En 2003, elle renoue avec la compétition : le succès est au rendez-vous, puisque, le 30 août, avec Patricia Girard, Muriel Hurtis et Sylviane Félix, elle devient championne du monde du relais 4 fois 100 mètres (41,78 s), enflammant le Stade de France.

En 2004, lors des jeux Olympiques d’Athènes, alors qu’elle faisait partie des favorites pour le titre, Christine Arron est éliminée en demi-finale du 100 mètres. Elle obtient néanmoins, avec Véronique Mang, Muriel Hurtis et Sylviane Félix, la médaille de bronze du relais 4 fois 100 mètres.

En 2005, à l'occasion des Championnats du monde d'Helsinki, Christine Arron obtient la médaille de bronze sur 100 mètres (10,98 s), derrière l'Américaine Lauryn Williams (10,93 s) et la Jamaïquaine Veronica Campbell (10,95 s), et sur 200 mètres (22,31 s), devancée par les Américaines Allyson Felix (22,16 s) et Rachelle Boone-Smith (22,31 s).

La suite de sa carrière est difficile et souvent perturbée par des blessures. Elle participe néanmoins aux Championnats du monde en 2007 (elle se classe sixième du 100 mètres) et aux jeux Olympiques de Pékin en 2008 (elle est éliminée en quart de finale du 100 mètres). On la retrouve aux Championnats d’Europe de Barcelone en 2010 : elle parvient à se qualifier pour la finale du 100 mètres et, avec ses jeunes coéquipières Myriam Soumaré, Véronique Mang et Lina Jacques-Sébastien, elle obtient la médaille d'argent dans le relais 4 fois 100 mètres. En décembre 2012, Christine Arron annonce sa retraite sportive.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ARRON CHRISTINE (1973- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/christine-arron/