PRIVALOVA IRINA (1968- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 27 septembre 2000 à Sydney, l'athlète russe Irina Privalova, spécialiste du sprint, devient une surprenante championne olympique du 400 mètres haies, en 53,02 s, devant la Jamaïquaine Deon Hemmings et la Marocaine Nezha Bidouane.

En effet, durant près de dix ans, Irina Privalova, née Irina Malakhova le 22 novembre 1968, aura fait partie du gotha du sprint, sans jamais obtenir la consécration mondiale ou olympique. Elle est ainsi médaillée de bronze sur 100 mètres lors des jeux Olympiques de Barcelone en 1992 (10,84 s) et d'argent lors du relais 4 fois 100 mètres sous le maillot de la C.E.I. En 1994, elle devient championne d'Europe du 100 mètres (11,02 s) et du 200 mètres (22,32 s). Elle obtient la médaille de bronze sur 100 mètres (10,96 s) et la médaille d'argent du 200 mètres (22,12 s) lors des Championnats du monde en 1995. Blessée en 1997, Irina Privalova est à nouveau championne d'Europe du 200 mètres en 1998 (22,62 s), mais elle est dominée par Christine Arron tant sur 100 mètres que sur 4 fois 100 mètres, la Française lui reprenant 5 mètres dans la ligne droite lors du relais.

Sans même évoquer Marion Jones, Irina Privalova sait bien que les podiums olympiques du sprint lui seront désormais inaccessibles. Elle essaie donc d'apprivoiser une nouvelle discipline, le 400 mètres haies, avec la réussite que l'on sait. À trente-deux ans, Irina Privalova est enfin couronnée championne olympique.

Irina Privalova fut néanmoins championne du monde en salle du 200 mètres en 1993 et du 400 mètres en 1995.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PRIVALOVA IRINA (1968- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/irina-privalova/