Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHARON

Dans la mythologie grecque, fils de l'Érèbe et de la Nuit. Charon, le nocher des Enfers, avait pour tâche de faire traverser les marais de l'Achéron dans sa barque aux âmes des défunts qui avaient reçu une sépulture. En paiement, il prenait la pièce de monnaie placée dans la bouche des cadavres. Il lui était interdit de faire passer des vivants, et il fut enchaîné pendant toute une année pour avoir laissé Héraclès descendre aux Enfers. Dans les arts, on le représentait sous les traits d'un vieillard morose et sinistre. Les Étrusques l'appelaient Charun et lui attribuaient l'aspect d'un génie ailé, armé d'un maillet. Bientôt, il fut considéré comme une personnification de la Mort et des Enfers. Comme tel, il survécut en Charos ou Charontas, l'ange de la Mort du folklore grec moderne.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • EAUX SYMBOLISME DES

    • Écrit par Gilbert DURAND
    • 4 082 mots
    • 1 média
    Le « complexe deCaron », si vivace dans la légende et dans l'iconographie (Bachelard cite au petit bonheur le tombeau de Dagobert, La Divine Comédie, la fresque de la Sixtine), est bien la preuve de la survivance de cette image de l'arche dernière. « La barque de Caron sera ainsi un symbole...

Voir aussi