STANFORD CHARLES VILLIERS (1852-1924)

Compositeur, chef d'orchestre et pédagogue irlandais, Charles Villiers Stanford a exercé une profonde influence sur une génération de compositeurs britanniques, notamment sur ses élèves Ralph Vaughan Williams, Arthur Bliss et Gustav Holst.

Né le 30 septembre 1852, à Dublin, Charles Villiers Stanford étudie au Trinity College de sa ville natale, puis au Queen's College de Cambridge. De 1874 à 1876, il se perfectionne auprès de Carl Reinecke à Leipzig, avant de terminer sa formation auprès de Friedrich Kiel à Berlin. Nommé professeur de composition au Royal College of Music de Londres en 1883, il devient en 1887 professeur de musique à l'université de Cambridge. Stanford dirige le Bach Choir de Londres de 1885 à 1902 ainsi que le festival de Leeds de 1901 à 1910. Élevé au rang de chevalier en 1901, ce compositeur prolifique est surtout connu pour ses pièces orchestrales, qui comptent notamment sept symphonies et six Irish Rhapsodies. Parmi ses autres œuvres figurent de nombreux chorals, dix opéras, des mélodies, des chansons, des pièces de musique de chambre. Sa musique reflète le style romantique de la fin du xixe siècle, dans lequel il introduit des éléments du folklore irlandais. Charles Villiers Stanford meurt le 29 mars 1924, à Londres.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« STANFORD CHARLES VILLIERS - (1852-1924) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-villiers-stanford/