KAO CHARLES KUEN (1933-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Précurseur des méthodes modernes de télécommunications, Charles Kuen Kao, physicien américano-britannique d’origine chinoise, a reçu le prix Nobel de physique en 2009 « pour ses réalisations remarquables en matière de transmission de la lumière dans les fibres pour la communication optique ».

Kao naît le 4 novembre 1933 à Shanghai dans une famille aisée (son père était avocat), qui part de Shanghai en 1948 pour Taïwan puis Hong Kong. Étudiant à Hong Kong, il quitte l'Asie en 1953 et poursuit ses études à Londres où il obtient un diplôme d'ingénieur électricien en 1957. Il travaille comme technicien dans l'entreprise Standard Telephones & Cables, la filiale britannique du groupe ITT. C'est dans le cadre du centre de recherches de cette entreprise qu'il mène pendant trente ans ses investigations sur de nouveaux systèmes de communication. Kao a su utiliser ses connaissances en optique et sa compréhension de la physique des matériaux pour démontrer que les mauvaises performances des fibres optiques étaient dues à la présence de défauts dans le verre. En 1966, il calcule avec son assistant George Hockham comment des fibres en verre ultrapur pourraient conduire des signaux lumineux jusqu'à 100 kilomètres. Leur article, titré « Fibres diélectriques, guides d'onde de surface aux fréquences optiques », publié en juillet de cette même année dans la revue IEE Proceedings (comptes-rendus de l'Institut d'ingénierie électrique), est maintenant considéré comme l'acte de naissance des communications par fibre optique. Quatre ans plus tard, cette nouvelle technologie est testée avec succès. Le développement de cette technique constitue une étape de la révolution industrielle numérique de la fin du xxe siècle. En 1970, invité par l'université chinoise de Hong Kong, Kao aide à la création d'un département d'électronique où il enseigne pendant quatre ans. Il rejoint ensuite les laboratoires ITT de Roanoke (Virginie, États-Unis) et y bénéficie de promotions successives qui l'amènent en haut de la hiérarchie technique.

Charles Kuen Kao meurt le 23 septembre 2018 à Hong Kong.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KAO CHARLES KUEN - (1933-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-kuen-kao/