Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LESUEUR CHARLES-ALEXANDRE (1778-1846)

Dessinateur français de l'expédition aux Terres australes (1800-1804) commandée par Nicolas Baudin.

Charles-Alexandre Lesueur est né au Havre le 1er janvier 1778. Apprenant les préparatifs de la grande expédition vers les Terres australes, il se fait engager en 1800 comme aide-canonnier. Toutefois, Baudin l'emploie pour illustrer son journal de bord, et Lesueur se révèle vite un excellent dessinateur. Après la désertion des artistes, du fait des conditions difficiles en mer, il devient un des dessinateurs officiels de cette campagne. Il se spécialise dans la représentation des animaux, sous la direction du zoologiste François Péron – qui lui apprend les rudiments de sa discipline – tandis que Nicolas-Martin Petit illustre l'ethnographie. Il exécute quelque 960 dessins sans compter les nombreux croquis (notes de couleurs).

De retour en France en 1804, Lesueur tente une carrière au Muséum national d'histoire naturelle, mais il échoue. Il se consacre alors à l'atlas qui illustre le « Voyage de découvertes aux Terres australes », publié en 1807 par Péron. En 1815, à la chute de l'Empire, il part pour les États-Unis et y restera jusqu'en 1837. Durant ces quelques années, il travaille tout d'abord avec le géologue William Maclure, participe ensuite, dans les années 1820, à l'expérience communautaire de New Harmony (Indiana) avec Thomas Say puis s'associe avec le naturaliste américain George Ord. Il se spécialise alors dans l'étude des poissons et envoie régulièrement des échantillons au Muséum, ce qui permet d'enrichir les collections. À son retour en France, il est nommé directeur du Muséum d'histoire naturelle du Havre en 1945, poste qu'il assumera jusqu'à sa mort en 1846.

Lesueur a survolé toutes les disciplines des sciences de la nature, mais sans véritable formation. Il s'est imposé comme un dessinateur en inventant une présentation pour les planches de zoologie : le spécimen reproduit au centre de la feuille est entouré par des détails anatomiques d'une précision extraordinaire. Ce type de présentation est encore utilisé dans les ouvrages de zoologie. Ses meilleurs dessins concernent le plancton, magistralement étudié par Péron, en particulier le plancton gélatineux avec les fameuses méduses, si difficiles à représenter.

Les publications de Lesueur concernent des groupes bien connus comme les poissons.

Son grand mérite a été de transmettre aux sociétés savantes américaines les méthodes de travail et les idées de Péron sur la nouvelle classification de la zoologie.

Après 1837, Lesueur s'est spécialisé en géologie en étudiant la côte normande. Il a fait les relevés du cap de la Hève et observé de nombreux fossiles. Aux théories de Lamarck et Cuvier, il a ainsi ajouté des arguments pour la datation des terrains géologiques par les fossiles.

— Jacqueline GOY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi