BAKHTIAR CHAPOUR (1914-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1914 dans la famille des chefs Bakhtyāri, grande tribu du sud-ouest de l'Iran, Chapour Bakhtiar (Shāpur Bakhtyār) fut marqué par l'esprit frondeur et combattant des siens. Après des études à Ispahan, il poursuivit une scolarité francophone à Beyrouth, puis en France, où il apprit à son arrivée en 1934 l'exécution par Rezā Shāh de son père Sardār Fāteh. Cet événement retarda de deux ans un brillant cursus en droit (École des sciences politiques) et en philosophie (Sorbonne) et donne le ton d'une existence courageuse. Pendant ces années à Paris, Bakhtiar voyagea en Allemagne, assista à la montée du nazisme, et fréquenta un large éventail d'intellectuels engagés dans la lutte démocratique. Il rencontra des hommes de lettres, comme Paul Valéry, ou le philosophe Henri Bergson. Marié à une Bretonne, Chapour Bakhtiar s'engagea dans l'armée française comme volontaire en 1939 puis, après sa démobilisation, participa à un réseau de Résistance. Il rentra en Iran en 1946 et commença une carrière au ministère du Travail, dans une période tendue, entre les pressions des communistes et la poussée nationaliste qui amena au pouvoir, en 1951, le Dr Mossadegh et le Front national.

Chapour Bakhtiar, 1980

Chapour Bakhtiar, 1980

Photographie

L'ancien Premier ministre iranien Chapour Bakhtiar, dénonçant en 1980 à Paris les excès du régime instauré par l'ayatollah Khomeyni. Il sera assassiné sur ordre de Téhéran le 6 août 1991. 

Crédits : Getty

Afficher

Inspiré par un idéal de liberté et d'indépendance, le mouvement de nationalisation du pétrole donnait aux élites libérales l'occasion d'une revanche sur les années de dictature de Rezā Shāh. Bakhtiar y trouva naturellement sa place. Il s'est déclaré, jusqu'à la Révolution islamique, animé d'un idéal social-démocrate. Il milita dès 1946 au Parti Iran, un parti d'intellectuels et de cadres nationalistes, et devint secrétaire d'État du deuxième gouvernement Mossadegh en juillet 1952. Bakhtiar aurait pu utiliser ses connexions familiales : il était cousin de l'impératrice Soraya et du général Teymur Bakhtyar, le premier directeur de la Savak (police politique). Il préféra la fidélité à ses engagements et souffrit de la répression politique après le coup d'État du 19 août 1953 qui destitua Mossadegh. L'un dans l'autre, Bakhtiar passa en effet près de six ans en prison.

Pendant ces années d'attente, les comp [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur à la l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  BAKHTIAR CHAPOUR (1914-1991)  » est également traité dans :

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les relations avec l'extérieur »  : […] Pendant ce temps, à Téhéran, la démission du Premier ministre Mir Hossein Moussavi est refusée, mais certains ministres de son cabinet sont très contestés par le Madjlis. Les rivalités internes sont fatales aux partisans de Montazeri, dont onze sont exécutés en novembre, ouvrant la voie à toute une vague d'exécutions politiques. À la fin de l'année, l'imam Khomeyni décrète la limitation des pouvoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_94862

Les derniers événements

5-18 mai 2010 • France - IranLibération de Clotilde Reiss.

de Clotilde Reiss en échange de celle d'Ali Vakili Rad, condamné en France à la réclusion à perpétuité en décembre 1994 pour l'assassinat de l'ancien Premier ministre du chah d'Iran, Chapour Bakhtiar, à Paris, en août 1991. Paris nie l'existence de contreparties à la libération de la jeune Française. Le 18, le tribunal d'application des peines de Paris ordonne la libération anticipée d'Ali Vakili Rad, qui est expulsé vers Téhéran.  [...] Lire la suite

22 novembre 1998 • IranAssassinat d'un chef de l'opposition.

ministre Chapour Bakhtiar, à Paris, en août 1991. Le double assassinat apparaît à certains observateurs comme dirigé contre le président Mohamad Khatami qui tente de libéraliser le régime et d'ouvrir son pays sur l'extérieur. Les semaines suivantes, plusieurs intellectuels proches de l'opposition sont tués ou portés disparus.  [...] Lire la suite

22-23 août 1998 • France - IranVisite du chef de la diplomatie française en Iran.

Les 22 et 23, Hubert Védrine effectue la première visite d'un ministre français des Affaires étrangères en Iran depuis 1991, année où fut assassiné à Paris le dernier Premier ministre du shah, Chapour Bakhtiar. En février, l'Union européenne avait décidé de reprendre le dialogue à haut niveau [...] Lire la suite

6-14 décembre 1994 • FranceProcès des accusés de l'assassinat de Chapour Bakhtiar.

Le 6, la cour d'assises de Paris, spécialement composée de magistrats, condamne l'Iranien Ali Rad Vakili à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de dix-huit ans pour l'assassinat, en août 1991, à Suresnes (Hauts-de-Seine), de Chapour Bakhtiar, dernier chef [...] Lire la suite

6-27 août 1991 • FranceAssassinat de Chapour Bakhtiar, ancien Premier ministre iranien.

Le 6, Chapour Bakhtiar est assassiné avec son secrétaire à son domicile de Suresnes (Hauts-de-Seine), pourtant étroitement surveillé par la police. Réfugié en France depuis 1979, le dernier chef de gouvernement du chah d'Iran avait déjà fait l'objet d'une tentative d'assassinat le 18 juillet 1980 [...] Lire la suite

27 juillet - 1er août 1990 • FranceLibération d'Anis Naccache et agitation dans les prisons.

Le 27, François Mitterrand gracie Anis Naccache et les quatre autres membres du commando qui avait tenté d'assassiner, le 18 juillet 1980, Chapour Bakhtiar, ancien Premier ministre d'Iran, tuant deux personnes et en blessant trois autres. Condamnés en 1982, sauf un, à la réclusion criminelle à [...] Lire la suite

5-6 février 1989 • France - IranVisite de Roland Dumas à Téhéran.

, d'avoir manqué à sa parole au sujet de la libération du terroriste libanais Anis Naccache, condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir tenté, en 1980, d'assassiner Chapour Bakhtiar, ancien ministre du chah. Sa grâce aurait été promise par le gouvernement de Jacques Chirac en échange de la libération [...] Lire la suite

1er-28 août 1984 • IranDétournements d'avions à destination ou en provenance de l'Iran

la libération de cinq Iraniens détenus en France pour avoir tenté d'assassiner en juillet 1980 l'ancien Premier ministre Chapour Bakhtiar. Mais Paris rejette ces exigences et, le 2, les pirates se rendent aux autorités iraniennes, après avoir fait exploser le cockpit du Boeing. Les otages sont sains [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Yann RICHARD, « BAKHTIAR CHAPOUR - (1914-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapour-bakhtiar/