CASTOR & POLLUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des jumeaux de la légende grecque Castor et Pollux, en fait, le premier fut seul à recevoir à Rome un culte officiel. Ce culte remonte certainement à une date très ancienne, qu'il n'est pas possible de préciser avec une entière exactitude. Ce qui est notable, c'est que cette divinité étrangère, importée sans doute de Grande-Grèce, fut honorée dès le départ à l'intérieur du pomerium, l'enceinte sacrée que les dieux étrangers n'ont franchie que très exceptionnellement. Le sanctuaire de Castor était situé sur le Forum à côté de la fontaine de Juturne ; il semble que ce lien entre le dieu grec et la nymphe latine ait été très tôt noué, à Lavinium en particulier, d'où Rome a pu hériter cette association.

Temple des Dioscures

Temple des Dioscures

Photographie

Le temple des Dioscures (Castor et Pollux), à Agrigente, Sicile, Italie. 

Crédits : Joe Cornish/ Getty Images

Afficher

Une légende étiologique, connue d'ailleurs sous deux versions assez différentes, rattachait l'institution du culte de Castor à Rome à une intervention décisive de la cavalerie lors de la bataille du lac Régille (~ 499). D'après l'une de ces versions, ce culte aurait été le résultat d'un vœu prononcé sur le champ de bataille par le général en chef romain au moment de lancer sa cavalerie dans la mêlée pour suppléer à l'épuisement de son infanterie ; d'après l'autre version, d'une affabulation plus hellénique, le soir de cette même bataille, deux merveilleux cavaliers, après avoir fait boire leurs chevaux à la fontaine de Juturne, auraient annoncé à Rome la victoire de son armée pour disparaître aussitôt donnée cette heureuse nouvelle.

Peu importe le détail de ces récits fabuleux bâtis autour du souvenir amplifié d'une bataille dont l'historicité paraît assez contestable ; il n'est pas évident, en effet, qu'en ~ 499 Rome ait été en mesure d'affronter à elle seule une coalition des autres cités latines sur les bords du lac Régille. Seul mérite de retenir l'attention l'accord de la légende religieuse et de la tradition historique sur un point : le culte voué à Castor apparaît comme un acte de reconnaissance pour la protection toute particulière accordée par un dieu cavalier au corps des cavaliers. O [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CASTOR & POLLUX  » est également traité dans :

JUTURNE

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 240 mots

Divinité appelée primitivement Diuturna, Juturne fut d'abord une source voisine du fleuve Numicius, près de Lavinium. À Rome, un bassin lui était consacré au Forum, devant le temple de Castor et Pollux (la corrélation de Juturne et de Castor, se manifestant à Lavinium et à Rome, est un argument en faveur de l'origine lavinienne de Castor). C'est au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juturne/#i_33831

Pour citer l’article

Jean-Paul BRISSON, « CASTOR & POLLUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/castor-et-pollux/