MONTILLET CAROLE (1973- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Skieuse française née le 7 avril 1973 à Grenoble (Isère). Carole Montillet fait connaissance avec le ski alpin dès l'âge de cinq ans, en rejoignant le club des sports de Villard-de-Lans (Isère), station du Vercors dont elle deviendra l'une des grandes figures. Elle intègre l'équipe de France de ski alpin en 1992, mais n'est pas sélectionnée pour les jeux Olympiques d'hiver d'Albertville la même année. Elle monte pour la première fois sur le podium d'une épreuve de Coupe du monde en 1993, en terminant troisième de la descente de Lillehammer (Norvège). Retenue dans un premier temps pour les jeux Olympiques de Lillehammer en 1994, Carole Montillet connaît une cruelle désillusion : elle ne fait pas partie de la sélection définitive et ne dispute pas les épreuves.

La suite de sa carrière se révèle chaotique. Elle participe néanmoins aux jeux Olympiques de Nagano en 1998, mais ses résultats s'avèrent très décevants (quatorzième de la descente comme du super-géant). Elle envisage un moment d'arrêter la compétition en 2000, alors que sa camarade Régine Cavagnoud devient la pièce maîtresse de l'équipe de France féminine de ski alpin. Carole Montillet persévère néanmoins et réussit quelques performances intéressantes en 2001 : elle s'impose pour la première fois lors d'une épreuve de Coupe du monde en remportant le super-géant de Garmisch (Allemagne), le 16 février.

Son amie Régine Cavagnoud, victime d'un accident lors d'un entraînement le 29 octobre 2001 en Autriche, décède des suites de ses blessures le 31 octobre. En hommage à la championne disparue, les dirigeants du Comité olympique français désignent Carole Montillet pour être le porte-drapeau de la délégation tricolore à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques d'hiver de Salt Lake City, en 2002. Néanmoins, elle ne fait pas partie des favorites de la descente. Le 12 février 2002, sur la piste de Snowbasin, Carole Montillet s'élance avec le dossard numéro 11 et réalise une course parfaite. Une longue attente commence, puisque aucune des favorites n'a encore pris le d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  MONTILLET CAROLE (1973- )  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2002

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 485 mots

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d'hiver : émotions, exploits et polémiques »  : […] Du 8 au 24 février 2002, c'est avec une certaine inquiétude que le monde du sport a tourné ses regards vers Salt Lake City, théâtre des XIX es  jeux Olympiques d'hiver. En effet, la métropole des mormons n'avait obtenu l'organisation de ces Jeux que grâce à la corruption de plusieurs membres du C.I.O. Et surtout, il s'agissait là du premier événement de cette ampleur organisé aux États-Unis depui […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MONTILLET CAROLE (1973- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carole-montillet/