PRATS CARLOS (1915-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le général Carlos Prats, ex-commandant en chef de l'armée chilienne, est né à Talcahuano dans le sud du Chili. Sous-lieutenant en 1933, il est nommé professeur à l'Académie militaire. Après un stage aux États-Unis en 1954, il travaille au ministère de la Guerre chilien, puis devient attaché militaire en Argentine en 1964. En 1969, il est nommé commandant de la IIIe région militaire (Concepción). Un an plus tard, il devient commandant en chef de l'armée à la suite de l'assassinat du général Schneider par des groupes d'extrême droite. Le 3 novembre de cette même année, sa nomination à ce poste est confirmée par Salvador Allende : désormais leurs destins sont liés.

Le 2 novembre 1972, le chef de l'État le nomme ministre de l'Intérieur, ce qui lui vaut d'exercer la présidence par intérim durant un voyage à l'étranger de quinze jours qu'effectue Salvador Allende. À la suite des élections législatives de mars 1973, il abandonne le ministère. Le 9 août 1973, le président Allende le rappelle au ministère de la Défense. Mais, le 27, les attaques constantes dont il est l'objet de la part de la droite le contraignent à renoncer à son ministère et surtout à ses fonctions de commandant en chef de l'armée. Il est remplacé à la tête de celle-ci par le général Augusto Pinochet. Trois jours après le putsch, il quitte le Chili pour l'Argentine. Le 30 septembre 1974, le général Prats et son épouse Sofia Cuthbert Chiarleoni sont tués par une bombe placée sous leur automobile.

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

  • : retraité de l'Éducation nationale, expert dans le domaine de la géopolitique des drogues

Classification

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « PRATS CARLOS - (1915-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-prats/